Sans queue ni tête.

 :: Détente & HRP :: Jeux Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Messages : 184
Inscription : 10/12/2015
Sam 2 Jan - 15:28
Bon. Remplissons cette merveilleuse partie du forum que l'on appelle Jeux. Parce qu'après tout, nous sommes tous des gamins (dans nos têtes 8D) qui adorons jouer, n'est-ce pas ?

Je propose donc un jeu qui j'aime tout particulièrement, parce qu'il suscite un travail pas vraiment fatiguant de la part de nos petits cerveaux, et le résultat est toujours comique. Quoi de mieux ? Ha, je sais : les câlins. /CAMIONS/

Bref, je vous explique enfin le déroulement du jeu à la suite de mes blagues pourries :
Chaque posteur devra écrire une phrase - sujet, verbe, complément et tout le tralalère dont vous aurez envie (oui, trop de bonté mais ATTENTION, PAS DE PAVES, et PAS PLUS DE DEUX PHRASES PAR POSTS) - afin de pouvoir laisser son prochain faire de même. Le but extraordinaire, évident, mais tout de même complètement et follement génial de ce jeu est de créer une histoire, qui inspirera notre folie commune (ou communément démente, c'est à voir, par ici...).



BREF.
Prenons un exemple (on a pas tous un cerveau, sur c'forum (je ne vise personne, bien entendu) et je ne sais pas expliquer les choses clairement, vous l'aurez compris) :

Pandadumondebisounours a écrit : Le soleil brillait de mille feux, ce jour-là, et tous les petits nains de la forêt enchantée s'affairent à dresser la table du petit déjeuner.

jesuislerwaaaadumonde a écrit : Le cochon qui passait par-là sentit la bonne odeur du beurre et du miel abondant.

lescâlinscestlebien a écrit : Madame la Fée qui supervisait les opérations se rendit compte de l'intrusion soudaine de l'ennemi à chapeau vert et truffe rose, et sortit sa baguette en guise de précaution, les yeux flous causés par la bière qu'elle venait tout juste de terminer.


Voilà. C'est complètement stupide, je vous l'accorde, mais tellement bien pour peaufiner des tournures de phrases et faire de l'exercice à son inspiration.





Je commence, donc. ♥


" La petite humaine huma l'odeur nauséabonde qui sortait de la maison, plissant les yeux face à la forte lumière qui l'aveuglait, par l’entrebâillement de la porte noire."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 93
Inscription : 22/12/2015
Sam 2 Jan - 15:58
Owiiiii. J'aime ce jeu.
Une silhouette semblait s'y animer, déformée par le fort rayonnement qui s'en dégageait.
Ce serait peut-être mieux qu'on c/c le texte en entier à chaque poste et ajouter de manière quelconque mais distinguée notre petit bout, pour ceux qui rejoindraient le jeu lorsqu'il sera aller loin ..?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 175
Inscription : 06/12/2015
Sam 2 Jan - 16:02
La petite humaine huma l'odeur nauséabonde qui sortait de la maison, plissant les yeux face à la forte lumière qui l'aveuglait, par l’entrebâillement de la porte noire. Une silhouette semblait s'y animer, déformée par le fort rayonnement qui s'en dégageait. Ce qu'elle ne savait pas, c'est que si elle entrait, sa vie serait en grand danger.



C/C tout et rajoutez votre morceau en gras.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 184
Inscription : 10/12/2015
Sam 2 Jan - 16:08
La petite humaine huma l'odeur nauséabonde qui sortait de la maison, plissant les yeux face à la forte lumière qui l'aveuglait, par l’entrebâillement de la porte noire. Une silhouette semblait s'y animer, déformée par le fort rayonnement qui s'en dégageait. Ce qu'elle ne savait pas, c'est que si elle entrait, sa vie serait en grand danger. Mais la tentation était trop forte, la curiosité de la jeune fille l'emportant toujours sur sa raison.






Oooooh, des réponses ! *_* ♥
J'pense qu'à chaque fin de mois, aussi, faudra faire un récapitulatif de l'histoire, et en commencer une nouvelle ! o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 93
Inscription : 22/12/2015
Sam 2 Jan - 16:12
La petite humaine huma l'odeur nauséabonde qui sortait de la maison, plissant les yeux face à la forte lumière qui l'aveuglait, par l’entrebâillement de la porte noire. Une silhouette semblait s'y animer, déformée par le fort rayonnement qui s'en dégageait. Ce qu'elle ne savait pas, c'est que si elle entrait, sa vie serait en grand danger. Mais la tentation était trop forte, la curiosité de la jeune fille l'emportant toujours sur sa raison. Alors elle observa attentivement la silhouette, attendant l'occasion de s'introduire dans la maison.

Viii, des histoires ! *^*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 184
Inscription : 10/12/2015
Sam 2 Jan - 16:32
La petite humaine huma l'odeur nauséabonde qui sortait de la maison, plissant les yeux face à la forte lumière qui l'aveuglait, par l’entrebâillement de la porte noire. Une silhouette semblait s'y animer, déformée par le fort rayonnement qui s'en dégageait. Ce qu'elle ne savait pas, c'est que si elle entrait, sa vie serait en grand danger. Mais la tentation était trop forte, la curiosité de la jeune fille l'emportant toujours sur sa raison. Alors elle observa attentivement la silhouette, attendant l'occasion de s'introduire dans la maison. Elle attendit de reconnaître un dos, et de le voir s'éloigner, pour pousser le bois sombre, et s'infiltrer sans un bruit dans la demeure étrange...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 93
Inscription : 22/12/2015
Sam 2 Jan - 17:44
La petite humaine huma l'odeur nauséabonde qui sortait de la maison, plissant les yeux face à la forte lumière qui l'aveuglait, par l’entrebâillement de la porte noire. Une silhouette semblait s'y animer, déformée par le fort rayonnement qui s'en dégageait. Ce qu'elle ne savait pas, c'est que si elle entrait, sa vie serait en grand danger. Mais la tentation était trop forte, la curiosité de la jeune fille l'emportant toujours sur sa raison. Alors elle observa attentivement la silhouette, attendant l'occasion de s'introduire dans la maison. Elle attendit de reconnaître un dos, et de le voir s'éloigner, pour pousser le bois sombre, et s'infiltrer sans un bruit dans la demeure étrange... Elle fut surprise que cette vive clarté venait d'un lustre, seul objet luxueux de l'intérieur délabré : les rideaux déchirés peinaient à couvrir les fenêtres tandis que quelques vaisselles gisaient en morceaux par terre et sur une grand table en bois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 184
Inscription : 10/12/2015
Sam 2 Jan - 18:26
La petite humaine huma l'odeur nauséabonde qui sortait de la maison, plissant les yeux face à la forte lumière qui l'aveuglait, par l’entrebâillement de la porte noire. Une silhouette semblait s'y animer, déformée par le fort rayonnement qui s'en dégageait. Ce qu'elle ne savait pas, c'est que si elle entrait, sa vie serait en grand danger. Mais la tentation était trop forte, la curiosité de la jeune fille l'emportant toujours sur sa raison. Alors elle observa attentivement la silhouette, attendant l'occasion de s'introduire dans la maison. Elle attendit de reconnaître un dos, et de le voir s'éloigner, pour pousser le bois sombre, et s'infiltrer sans un bruit dans la demeure étrange... Elle fut surprise que cette vive clarté venait d'un lustre, seul objet luxueux de l'intérieur délabré : les rideaux déchirés peinaient à couvrir les fenêtres tandis que quelques vaisselles gisaient en morceaux par terre et sur une grand table en bois. La fille déglutit, les sourcils froncés et les nez pincé par deux de ses doigts, tant l'odeur lui arriva vivement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 93
Inscription : 22/12/2015
Sam 2 Jan - 18:35
La petite humaine huma l'odeur nauséabonde qui sortait de la maison, plissant les yeux face à la forte lumière qui l'aveuglait, par l’entrebâillement de la porte noire. Une silhouette semblait s'y animer, déformée par le fort rayonnement qui s'en dégageait. Ce qu'elle ne savait pas, c'est que si elle entrait, sa vie serait en grand danger. Mais la tentation était trop forte, la curiosité de la jeune fille l'emportant toujours sur sa raison. Alors elle observa attentivement la silhouette, attendant l'occasion de s'introduire dans la maison. Elle attendit de reconnaître un dos, et de le voir s'éloigner, pour pousser le bois sombre, et s'infiltrer sans un bruit dans la demeure étrange... Elle fut surprise que cette vive clarté venait d'un lustre, seul objet luxueux de l'intérieur délabré : les rideaux déchirés peinaient à couvrir les fenêtres tandis que quelques vaisselles gisaient en morceaux par terre et sur une grande table en bois. La fille déglutit, les sourcils froncés et le nez pincé par deux de ses doigts, tant l'odeur lui arriva vivement. Curieuse de découvrir la provenance de ce relent, elle balaya la salle du regard, le cœur battant fort sous l'effet de la peur mélangée à la hâte de découvrir cet endroit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 184
Inscription : 10/12/2015
Dim 3 Jan - 10:57
La petite humaine huma l'odeur nauséabonde qui sortait de la maison, plissant les yeux face à la forte lumière qui l'aveuglait, par l’entrebâillement de la porte noire. Une silhouette semblait s'y animer, déformée par le fort rayonnement qui s'en dégageait. Ce qu'elle ne savait pas, c'est que si elle entrait, sa vie serait en grand danger. Mais la tentation était trop forte, la curiosité de la jeune fille l'emportant toujours sur sa raison. Alors elle observa attentivement la silhouette, attendant l'occasion de s'introduire dans la maison. Elle attendit de reconnaître un dos, et de le voir s'éloigner, pour pousser le bois sombre, et s'infiltrer sans un bruit dans la demeure étrange... Elle fut surprise que cette vive clarté venait d'un lustre, seul objet luxueux de l'intérieur délabré : les rideaux déchirés peinaient à couvrir les fenêtres tandis que quelques vaisselles gisaient en morceaux par terre et sur une grande table en bois. La fille déglutit, les sourcils froncés et le nez pincé par deux de ses doigts, tant l'odeur lui arriva vivement. Curieuse de découvrir la provenance de ce relent, elle balaya la salle du regard, le cœur battant fort sous l'effet de la peur mélangée à la hâte de découvrir cet endroit. Alors, elle commença à fouiller ; elle fureta sous la grande table, s'approcha du grand feu de cheminée où trônait une immense cuve remplie d'un liquide aux couleurs très franchement peu appétissantes, et remarqua la grande trappe au sol qui pouvait sans doute s'ouvrir sans mal, devant ses petits pieds chaussés. Soudain, elle entendit le bruit de pas revenir...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 142
Inscription : 21/12/2015
Dim 3 Jan - 11:09
La petite humaine huma l'odeur nauséabonde qui sortait de la maison, plissant les yeux face à la forte lumière qui l'aveuglait, par l’entrebâillement de la porte noire. Une silhouette semblait s'y animer, déformée par le fort rayonnement qui s'en dégageait. Ce qu'elle ne savait pas, c'est que si elle entrait, sa vie serait en grand danger. Mais la tentation était trop forte, la curiosité de la jeune fille l'emportant toujours sur sa raison. Alors elle observa attentivement la silhouette, attendant l'occasion de s'introduire dans la maison. Elle attendit de reconnaître un dos, et de le voir s'éloigner, pour pousser le bois sombre, et s'infiltrer sans un bruit dans la demeure étrange... Elle fut surprise que cette vive clarté venait d'un lustre, seul objet luxueux de l'intérieur délabré : les rideaux déchirés peinaient à couvrir les fenêtres tandis que quelques vaisselles gisaient en morceaux par terre et sur une grande table en bois. La fille déglutit, les sourcils froncés et le nez pincé par deux de ses doigts, tant l'odeur lui arriva vivement. Curieuse de découvrir la provenance de ce relent, elle balaya la salle du regard, le cœur battant fort sous l'effet de la peur mélangée à la hâte de découvrir cet endroit. Alors, elle commença à fouiller ; elle fureta sous la grande table, s'approcha du grand feu de cheminée où trônait une immense cuve remplie d'un liquide aux couleurs très franchement peu appétissantes, et remarqua la grande trappe au sol qui pouvait sans doute s'ouvrir sans mal, devant ses petits pieds chaussés. Soudain, elle entendit le bruit de pas revenir...C'était sûrement la silhouette de tout à l'heure ! Son coeur battait à la chamade, il fallait qu'elle se cache, mais où ? Son sang ne fit qu'un tour, elle ne voyait qu'une seule solution pour de sortir de la: ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 175
Inscription : 06/12/2015
Dim 3 Jan - 11:27
La petite humaine huma l'odeur nauséabonde qui sortait de la maison, plissant les yeux face à la forte lumière qui l'aveuglait, par l’entrebâillement de la porte noire. Une silhouette semblait s'y animer, déformée par le fort rayonnement qui s'en dégageait. Ce qu'elle ne savait pas, c'est que si elle entrait, sa vie serait en grand danger. Mais la tentation était trop forte, la curiosité de la jeune fille l'emportant toujours sur sa raison. Alors elle observa attentivement la silhouette, attendant l'occasion de s'introduire dans la maison. Elle attendit de reconnaître un dos, et de le voir s'éloigner, pour pousser le bois sombre, et s'infiltrer sans un bruit dans la demeure étrange... Elle fut surprise que cette vive clarté venait d'un lustre, seul objet luxueux de l'intérieur délabré : les rideaux déchirés peinaient à couvrir les fenêtres tandis que quelques vaisselles gisaient en morceaux par terre et sur une grande table en bois. La fille déglutit, les sourcils froncés et le nez pincé par deux de ses doigts, tant l'odeur lui arriva vivement. Curieuse de découvrir la provenance de ce relent, elle balaya la salle du regard, le cœur battant fort sous l'effet de la peur mélangée à la hâte de découvrir cet endroit. Alors, elle commença à fouiller ; elle fureta sous la grande table, s'approcha du grand feu de cheminée où trônait une immense cuve remplie d'un liquide aux couleurs très franchement peu appétissantes, et remarqua la grande trappe au sol qui pouvait sans doute s'ouvrir sans mal, devant ses petits pieds chaussés. Soudain, elle entendit le bruit de pas revenir...C'était sûrement la silhouette de tout à l'heure ! Son coeur battait à la chamade, il fallait qu'elle se cache, mais où ? Son sang ne fit qu'un tour, elle ne voyait qu'une seule solution pour de sortir de la: Il fallait qu'elle danse la macarena !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 93
Inscription : 22/12/2015
Dim 3 Jan - 11:50
... Wtf. XD

La petite humaine huma l'odeur nauséabonde qui sortait de la maison, plissant les yeux face à la forte lumière qui l'aveuglait, par l’entrebâillement de la porte noire. Une silhouette semblait s'y animer, déformée par le fort rayonnement qui s'en dégageait. Ce qu'elle ne savait pas, c'est que si elle entrait, sa vie serait en grand danger. Mais la tentation était trop forte, la curiosité de la jeune fille l'emportant toujours sur sa raison. Alors elle observa attentivement la silhouette, attendant l'occasion de s'introduire dans la maison. Elle attendit de reconnaître un dos, et de le voir s'éloigner, pour pousser le bois sombre, et s'infiltrer sans un bruit dans la demeure étrange... Elle fut surprise que cette vive clarté venait d'un lustre, seul objet luxueux de l'intérieur délabré : les rideaux déchirés peinaient à couvrir les fenêtres tandis que quelques vaisselles gisaient en morceaux par terre et sur une grande table en bois. La fille déglutit, les sourcils froncés et le nez pincé par deux de ses doigts, tant l'odeur lui arriva vivement. Curieuse de découvrir la provenance de ce relent, elle balaya la salle du regard, le cœur battant fort sous l'effet de la peur mélangée à la hâte de découvrir cet endroit. Alors, elle commença à fouiller ; elle fureta sous la grande table, s'approcha du grand feu de cheminée où trônait une immense cuve remplie d'un liquide aux couleurs très franchement peu appétissantes, et remarqua la grande trappe au sol qui pouvait sans doute s'ouvrir sans mal, devant ses petits pieds chaussés. Soudain, elle entendit le bruit de pas revenir...C'était sûrement la silhouette de tout à l'heure ! Son coeur battait à la chamade, il fallait qu'elle se cache, mais où ? Son sang ne fit qu'un tour, elle ne voyait qu'une seule solution pour de sortir de la: Il fallait qu'elle danse la macarena ! Déterminée à s'en sortir, elle fronça les sourcils, gonfla ses poumons d'une bouffée de courage et, cherchant à lancer un regard de défis à la silhouette, elle regarda droit devant elle en entamant la danse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 142
Inscription : 21/12/2015
Dim 3 Jan - 12:44

La petite humaine huma l'odeur nauséabonde qui sortait de la maison, plissant les yeux face à la forte lumière qui l'aveuglait, par l’entrebâillement de la porte noire. Une silhouette semblait s'y animer, déformée par le fort rayonnement qui s'en dégageait. Ce qu'elle ne savait pas, c'est que si elle entrait, sa vie serait en grand danger. Mais la tentation était trop forte, la curiosité de la jeune fille l'emportant toujours sur sa raison. Alors elle observa attentivement la silhouette, attendant l'occasion de s'introduire dans la maison. Elle attendit de reconnaître un dos, et de le voir s'éloigner, pour pousser le bois sombre, et s'infiltrer sans un bruit dans la demeure étrange... Elle fut surprise que cette vive clarté venait d'un lustre, seul objet luxueux de l'intérieur délabré : les rideaux déchirés peinaient à couvrir les fenêtres tandis que quelques vaisselles gisaient en morceaux par terre et sur une grande table en bois. La fille déglutit, les sourcils froncés et le nez pincé par deux de ses doigts, tant l'odeur lui arriva vivement. Curieuse de découvrir la provenance de ce relent, elle balaya la salle du regard, le cœur battant fort sous l'effet de la peur mélangée à la hâte de découvrir cet endroit. Alors, elle commença à fouiller ; elle fureta sous la grande table, s'approcha du grand feu de cheminée où trônait une immense cuve remplie d'un liquide aux couleurs très franchement peu appétissantes, et remarqua la grande trappe au sol qui pouvait sans doute s'ouvrir sans mal, devant ses petits pieds chaussés. Soudain, elle entendit le bruit de pas revenir...C'était sûrement la silhouette de tout à l'heure ! Son coeur battait à la chamade, il fallait qu'elle se cache, mais où ? Son sang ne fit qu'un tour, elle ne voyait qu'une seule solution pour de sortir de la: Il fallait qu'elle danse la macarena ! Déterminée à s'en sortir, elle fronça les sourcils, gonfla ses poumons d'une bouffée de courage et, cherchant à lancer un regard de défis à la silhouette, elle regarda droit devant elle en entamant la danse.
Le propriétaire rentra alors dans la pièce , il s'agissait d'un homme d'une quarantaine d'années. En voyant la fillette danser, il fut prit d'une revelation: elle était le nouveau talent naissant, il fallait absolument la recruter ! Car en effet cet homme était....
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 175
Inscription : 06/12/2015
Dim 3 Jan - 13:36
La petite humaine huma l'odeur nauséabonde qui sortait de la maison, plissant les yeux face à la forte lumière qui l'aveuglait, par l’entrebâillement de la porte noire. Une silhouette semblait s'y animer, déformée par le fort rayonnement qui s'en dégageait. Ce qu'elle ne savait pas, c'est que si elle entrait, sa vie serait en grand danger. Mais la tentation était trop forte, la curiosité de la jeune fille l'emportant toujours sur sa raison. Alors elle observa attentivement la silhouette, attendant l'occasion de s'introduire dans la maison. Elle attendit de reconnaître un dos, et de le voir s'éloigner, pour pousser le bois sombre, et s'infiltrer sans un bruit dans la demeure étrange... Elle fut surprise que cette vive clarté venait d'un lustre, seul objet luxueux de l'intérieur délabré : les rideaux déchirés peinaient à couvrir les fenêtres tandis que quelques vaisselles gisaient en morceaux par terre et sur une grande table en bois. La fille déglutit, les sourcils froncés et le nez pincé par deux de ses doigts, tant l'odeur lui arriva vivement. Curieuse de découvrir la provenance de ce relent, elle balaya la salle du regard, le cœur battant fort sous l'effet de la peur mélangée à la hâte de découvrir cet endroit. Alors, elle commença à fouiller ; elle fureta sous la grande table, s'approcha du grand feu de cheminée où trônait une immense cuve remplie d'un liquide aux couleurs très franchement peu appétissantes, et remarqua la grande trappe au sol qui pouvait sans doute s'ouvrir sans mal, devant ses petits pieds chaussés. Soudain, elle entendit le bruit de pas revenir...C'était sûrement la silhouette de tout à l'heure ! Son coeur battait à la chamade, il fallait qu'elle se cache, mais où ? Son sang ne fit qu'un tour, elle ne voyait qu'une seule solution pour de sortir de la: Il fallait qu'elle danse la macarena ! Déterminée à s'en sortir, elle fronça les sourcils, gonfla ses poumons d'une bouffée de courage et, cherchant à lancer un regard de défis à la silhouette, elle regarda droit devant elle en entamant la danse.
Le propriétaire rentra alors dans la pièce , il s'agissait d'un homme d'une quarantaine d'années. En voyant la fillette danser, il fut prit d'une revelation: elle était le nouveau talent naissant, il fallait absolument la recruter ! Car en effet cet homme était.... Le célèbre nain aveugle unijambiste qui a fait carrière dans la plantation de pieuvres vertes d'Alaska.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 142
Inscription : 21/12/2015
Dim 3 Jan - 13:39
La petite humaine huma l'odeur nauséabonde qui sortait de la maison, plissant les yeux face à la forte lumière qui l'aveuglait, par l’entrebâillement de la porte noire. Une silhouette semblait s'y animer, déformée par le fort rayonnement qui s'en dégageait. Ce qu'elle ne savait pas, c'est que si elle entrait, sa vie serait en grand danger. Mais la tentation était trop forte, la curiosité de la jeune fille l'emportant toujours sur sa raison. Alors elle observa attentivement la silhouette, attendant l'occasion de s'introduire dans la maison. Elle attendit de reconnaître un dos, et de le voir s'éloigner, pour pousser le bois sombre, et s'infiltrer sans un bruit dans la demeure étrange... Elle fut surprise que cette vive clarté venait d'un lustre, seul objet luxueux de l'intérieur délabré : les rideaux déchirés peinaient à couvrir les fenêtres tandis que quelques vaisselles gisaient en morceaux par terre et sur une grande table en bois. La fille déglutit, les sourcils froncés et le nez pincé par deux de ses doigts, tant l'odeur lui arriva vivement. Curieuse de découvrir la provenance de ce relent, elle balaya la salle du regard, le cœur battant fort sous l'effet de la peur mélangée à la hâte de découvrir cet endroit. Alors, elle commença à fouiller ; elle fureta sous la grande table, s'approcha du grand feu de cheminée où trônait une immense cuve remplie d'un liquide aux couleurs très franchement peu appétissantes, et remarqua la grande trappe au sol qui pouvait sans doute s'ouvrir sans mal, devant ses petits pieds chaussés. Soudain, elle entendit le bruit de pas revenir...C'était sûrement la silhouette de tout à l'heure ! Son coeur battait à la chamade, il fallait qu'elle se cache, mais où ? Son sang ne fit qu'un tour, elle ne voyait qu'une seule solution pour de sortir de la: Il fallait qu'elle danse la macarena ! Déterminée à s'en sortir, elle fronça les sourcils, gonfla ses poumons d'une bouffée de courage et, cherchant à lancer un regard de défis à la silhouette, elle regarda droit devant elle en entamant la danse.
Le propriétaire rentra alors dans la pièce , il s'agissait d'un homme d'une quarantaine d'années. En voyant la fillette danser, il fut prit d'une revelation: elle était le nouveau talent naissant, il fallait absolument la recruter ! Car en effet cet homme était.. Le célèbre nain aveugle unijambiste qui a fait carrière dans la plantation de pieuvres vertes d'Alaska. Du coup, il ne l'avait pas vraiment bien vus danser puisqu'il était aveugle, mais au son et aux vibrations de ses pas, il savait qu'il avait devant lui un talent brut. Il décida de l'inscrire à la célèbre émission "Danse avec les Stars"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 175
Inscription : 06/12/2015
Dim 3 Jan - 13:42
La petite humaine huma l'odeur nauséabonde qui sortait de la maison, plissant les yeux face à la forte lumière qui l'aveuglait, par l’entrebâillement de la porte noire. Une silhouette semblait s'y animer, déformée par le fort rayonnement qui s'en dégageait. Ce qu'elle ne savait pas, c'est que si elle entrait, sa vie serait en grand danger. Mais la tentation était trop forte, la curiosité de la jeune fille l'emportant toujours sur sa raison. Alors elle observa attentivement la silhouette, attendant l'occasion de s'introduire dans la maison. Elle attendit de reconnaître un dos, et de le voir s'éloigner, pour pousser le bois sombre, et s'infiltrer sans un bruit dans la demeure étrange... Elle fut surprise que cette vive clarté venait d'un lustre, seul objet luxueux de l'intérieur délabré : les rideaux déchirés peinaient à couvrir les fenêtres tandis que quelques vaisselles gisaient en morceaux par terre et sur une grande table en bois. La fille déglutit, les sourcils froncés et le nez pincé par deux de ses doigts, tant l'odeur lui arriva vivement. Curieuse de découvrir la provenance de ce relent, elle balaya la salle du regard, le cœur battant fort sous l'effet de la peur mélangée à la hâte de découvrir cet endroit. Alors, elle commença à fouiller ; elle fureta sous la grande table, s'approcha du grand feu de cheminée où trônait une immense cuve remplie d'un liquide aux couleurs très franchement peu appétissantes, et remarqua la grande trappe au sol qui pouvait sans doute s'ouvrir sans mal, devant ses petits pieds chaussés. Soudain, elle entendit le bruit de pas revenir...C'était sûrement la silhouette de tout à l'heure ! Son coeur battait à la chamade, il fallait qu'elle se cache, mais où ? Son sang ne fit qu'un tour, elle ne voyait qu'une seule solution pour de sortir de la: Il fallait qu'elle danse la macarena ! Déterminée à s'en sortir, elle fronça les sourcils, gonfla ses poumons d'une bouffée de courage et, cherchant à lancer un regard de défis à la silhouette, elle regarda droit devant elle en entamant la danse.
Le propriétaire rentra alors dans la pièce , il s'agissait d'un homme d'une quarantaine d'années. En voyant la fillette danser, il fut prit d'une revelation: elle était le nouveau talent naissant, il fallait absolument la recruter ! Car en effet cet homme était.. Le célèbre nain aveugle unijambiste qui a fait carrière dans la plantation de pieuvres vertes d'Alaska. Du coup, il ne l'avait pas vraiment bien vus danser puisqu'il était aveugle, mais au son et aux vibrations de ses pas, il savait qu'il avait devant lui un talent brut. Il décida de l'inscrire à la célèbre émission "Danse avec les Stars". Ou plutôt, il aurait bien aimé le faire, sauf qu'une telle bouse n'existait évidemment pas dans leur monde, ni les autres émissions la concurrençant en nullité extrême bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 142
Inscription : 21/12/2015
Dim 3 Jan - 13:44
La petite humaine huma l'odeur nauséabonde qui sortait de la maison, plissant les yeux face à la forte lumière qui l'aveuglait, par l’entrebâillement de la porte noire. Une silhouette semblait s'y animer, déformée par le fort rayonnement qui s'en dégageait. Ce qu'elle ne savait pas, c'est que si elle entrait, sa vie serait en grand danger. Mais la tentation était trop forte, la curiosité de la jeune fille l'emportant toujours sur sa raison. Alors elle observa attentivement la silhouette, attendant l'occasion de s'introduire dans la maison. Elle attendit de reconnaître un dos, et de le voir s'éloigner, pour pousser le bois sombre, et s'infiltrer sans un bruit dans la demeure étrange... Elle fut surprise que cette vive clarté venait d'un lustre, seul objet luxueux de l'intérieur délabré : les rideaux déchirés peinaient à couvrir les fenêtres tandis que quelques vaisselles gisaient en morceaux par terre et sur une grande table en bois. La fille déglutit, les sourcils froncés et le nez pincé par deux de ses doigts, tant l'odeur lui arriva vivement. Curieuse de découvrir la provenance de ce relent, elle balaya la salle du regard, le cœur battant fort sous l'effet de la peur mélangée à la hâte de découvrir cet endroit. Alors, elle commença à fouiller ; elle fureta sous la grande table, s'approcha du grand feu de cheminée où trônait une immense cuve remplie d'un liquide aux couleurs très franchement peu appétissantes, et remarqua la grande trappe au sol qui pouvait sans doute s'ouvrir sans mal, devant ses petits pieds chaussés. Soudain, elle entendit le bruit de pas revenir...C'était sûrement la silhouette de tout à l'heure ! Son coeur battait à la chamade, il fallait qu'elle se cache, mais où ? Son sang ne fit qu'un tour, elle ne voyait qu'une seule solution pour de sortir de la: Il fallait qu'elle danse la macarena ! Déterminée à s'en sortir, elle fronça les sourcils, gonfla ses poumons d'une bouffée de courage et, cherchant à lancer un regard de défis à la silhouette, elle regarda droit devant elle en entamant la danse.
Le propriétaire rentra alors dans la pièce , il s'agissait d'un homme d'une quarantaine d'années. En voyant la fillette danser, il fut prit d'une revelation: elle était le nouveau talent naissant, il fallait absolument la recruter ! Car en effet cet homme était.. Le célèbre nain aveugle unijambiste qui a fait carrière dans la plantation de pieuvres vertes d'Alaska. Du coup, il ne l'avait pas vraiment bien vus danser puisqu'il était aveugle, mais au son et aux vibrations de ses pas, il savait qu'il avait devant lui un talent brut. Il décida de l'inscrire à la célèbre émission "Danse avec les Stars". Ou plutôt, il aurait bien aimé le faire, sauf qu'une telle bouse n'existait évidemment pas dans leur monde, ni les autres émissions la concurrençant en nullité extrême bien sûr. Cependant il était bien décidé à la rentre célèbre. Par tour les moyens. Il toussa et d'une voix aigue qui ne collait pas du tout à son physique barbue, s'exclama:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 175
Inscription : 06/12/2015
Dim 3 Jan - 13:47
La petite humaine huma l'odeur nauséabonde qui sortait de la maison, plissant les yeux face à la forte lumière qui l'aveuglait, par l’entrebâillement de la porte noire. Une silhouette semblait s'y animer, déformée par le fort rayonnement qui s'en dégageait. Ce qu'elle ne savait pas, c'est que si elle entrait, sa vie serait en grand danger. Mais la tentation était trop forte, la curiosité de la jeune fille l'emportant toujours sur sa raison. Alors elle observa attentivement la silhouette, attendant l'occasion de s'introduire dans la maison. Elle attendit de reconnaître un dos, et de le voir s'éloigner, pour pousser le bois sombre, et s'infiltrer sans un bruit dans la demeure étrange... Elle fut surprise que cette vive clarté venait d'un lustre, seul objet luxueux de l'intérieur délabré : les rideaux déchirés peinaient à couvrir les fenêtres tandis que quelques vaisselles gisaient en morceaux par terre et sur une grande table en bois. La fille déglutit, les sourcils froncés et le nez pincé par deux de ses doigts, tant l'odeur lui arriva vivement. Curieuse de découvrir la provenance de ce relent, elle balaya la salle du regard, le cœur battant fort sous l'effet de la peur mélangée à la hâte de découvrir cet endroit. Alors, elle commença à fouiller ; elle fureta sous la grande table, s'approcha du grand feu de cheminée où trônait une immense cuve remplie d'un liquide aux couleurs très franchement peu appétissantes, et remarqua la grande trappe au sol qui pouvait sans doute s'ouvrir sans mal, devant ses petits pieds chaussés. Soudain, elle entendit le bruit de pas revenir...C'était sûrement la silhouette de tout à l'heure ! Son coeur battait à la chamade, il fallait qu'elle se cache, mais où ? Son sang ne fit qu'un tour, elle ne voyait qu'une seule solution pour de sortir de la: Il fallait qu'elle danse la macarena ! Déterminée à s'en sortir, elle fronça les sourcils, gonfla ses poumons d'une bouffée de courage et, cherchant à lancer un regard de défis à la silhouette, elle regarda droit devant elle en entamant la danse.
Le propriétaire rentra alors dans la pièce , il s'agissait d'un homme d'une quarantaine d'années. En voyant la fillette danser, il fut prit d'une revelation: elle était le nouveau talent naissant, il fallait absolument la recruter ! Car en effet cet homme était.. Le célèbre nain aveugle unijambiste qui a fait carrière dans la plantation de pieuvres vertes d'Alaska. Du coup, il ne l'avait pas vraiment bien vus danser puisqu'il était aveugle, mais au son et aux vibrations de ses pas, il savait qu'il avait devant lui un talent brut. Il décida de l'inscrire à la célèbre émission "Danse avec les Stars". Ou plutôt, il aurait bien aimé le faire, sauf qu'une telle bouse n'existait évidemment pas dans leur monde, ni les autres émissions la concurrençant en nullité extrême bien sûr. Cependant il était bien décidé à la rentre célèbre. Par tour les moyens. Il toussa et d'une voix aigue qui ne collait pas du tout à son physique barbue, s'exclama: « Par ma barbe rousse, que l'on me fasse taire si devant moi ne trône pas un des plus grands talents d'ici-bas ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 142
Inscription : 21/12/2015
Dim 3 Jan - 13:50
La petite humaine huma l'odeur nauséabonde qui sortait de la maison, plissant les yeux face à la forte lumière qui l'aveuglait, par l’entrebâillement de la porte noire. Une silhouette semblait s'y animer, déformée par le fort rayonnement qui s'en dégageait. Ce qu'elle ne savait pas, c'est que si elle entrait, sa vie serait en grand danger. Mais la tentation était trop forte, la curiosité de la jeune fille l'emportant toujours sur sa raison. Alors elle observa attentivement la silhouette, attendant l'occasion de s'introduire dans la maison. Elle attendit de reconnaître un dos, et de le voir s'éloigner, pour pousser le bois sombre, et s'infiltrer sans un bruit dans la demeure étrange... Elle fut surprise que cette vive clarté venait d'un lustre, seul objet luxueux de l'intérieur délabré : les rideaux déchirés peinaient à couvrir les fenêtres tandis que quelques vaisselles gisaient en morceaux par terre et sur une grande table en bois. La fille déglutit, les sourcils froncés et le nez pincé par deux de ses doigts, tant l'odeur lui arriva vivement. Curieuse de découvrir la provenance de ce relent, elle balaya la salle du regard, le cœur battant fort sous l'effet de la peur mélangée à la hâte de découvrir cet endroit. Alors, elle commença à fouiller ; elle fureta sous la grande table, s'approcha du grand feu de cheminée où trônait une immense cuve remplie d'un liquide aux couleurs très franchement peu appétissantes, et remarqua la grande trappe au sol qui pouvait sans doute s'ouvrir sans mal, devant ses petits pieds chaussés. Soudain, elle entendit le bruit de pas revenir...C'était sûrement la silhouette de tout à l'heure ! Son coeur battait à la chamade, il fallait qu'elle se cache, mais où ? Son sang ne fit qu'un tour, elle ne voyait qu'une seule solution pour de sortir de la: Il fallait qu'elle danse la macarena ! Déterminée à s'en sortir, elle fronça les sourcils, gonfla ses poumons d'une bouffée de courage et, cherchant à lancer un regard de défis à la silhouette, elle regarda droit devant elle en entamant la danse.
Le propriétaire rentra alors dans la pièce , il s'agissait d'un homme d'une quarantaine d'années. En voyant la fillette danser, il fut prit d'une revelation: elle était le nouveau talent naissant, il fallait absolument la recruter ! Car en effet cet homme était.. Le célèbre nain aveugle unijambiste qui a fait carrière dans la plantation de pieuvres vertes d'Alaska. Du coup, il ne l'avait pas vraiment bien vus danser puisqu'il était aveugle, mais au son et aux vibrations de ses pas, il savait qu'il avait devant lui un talent brut. Il décida de l'inscrire à la célèbre émission "Danse avec les Stars". Ou plutôt, il aurait bien aimé le faire, sauf qu'une telle bouse n'existait évidemment pas dans leur monde, ni les autres émissions la concurrençant en nullité extrême bien sûr. Cependant il était bien décidé à la rentre célèbre. Par tour les moyens. Il toussa et d'une voix aigue qui ne collait pas du tout à son physique barbue, s'exclama: « Par ma barbe rousse, que l'on me fasse taire si devant moi ne trône pas un des plus grands talents d'ici-bas ! » La petite fille se figea et arrêta de danser pour considérer le nain devant elle. Qu'il était petit. Elle le salua 《Bonjour !》
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 175
Inscription : 06/12/2015
Dim 3 Jan - 13:59
La petite humaine huma l'odeur nauséabonde qui sortait de la maison, plissant les yeux face à la forte lumière qui l'aveuglait, par l’entrebâillement de la porte noire. Une silhouette semblait s'y animer, déformée par le fort rayonnement qui s'en dégageait. Ce qu'elle ne savait pas, c'est que si elle entrait, sa vie serait en grand danger. Mais la tentation était trop forte, la curiosité de la jeune fille l'emportant toujours sur sa raison. Alors elle observa attentivement la silhouette, attendant l'occasion de s'introduire dans la maison. Elle attendit de reconnaître un dos, et de le voir s'éloigner, pour pousser le bois sombre, et s'infiltrer sans un bruit dans la demeure étrange... Elle fut surprise que cette vive clarté venait d'un lustre, seul objet luxueux de l'intérieur délabré : les rideaux déchirés peinaient à couvrir les fenêtres tandis que quelques vaisselles gisaient en morceaux par terre et sur une grande table en bois. La fille déglutit, les sourcils froncés et le nez pincé par deux de ses doigts, tant l'odeur lui arriva vivement. Curieuse de découvrir la provenance de ce relent, elle balaya la salle du regard, le cœur battant fort sous l'effet de la peur mélangée à la hâte de découvrir cet endroit. Alors, elle commença à fouiller ; elle fureta sous la grande table, s'approcha du grand feu de cheminée où trônait une immense cuve remplie d'un liquide aux couleurs très franchement peu appétissantes, et remarqua la grande trappe au sol qui pouvait sans doute s'ouvrir sans mal, devant ses petits pieds chaussés. Soudain, elle entendit le bruit de pas revenir...C'était sûrement la silhouette de tout à l'heure ! Son coeur battait à la chamade, il fallait qu'elle se cache, mais où ? Son sang ne fit qu'un tour, elle ne voyait qu'une seule solution pour de sortir de la: Il fallait qu'elle danse la macarena ! Déterminée à s'en sortir, elle fronça les sourcils, gonfla ses poumons d'une bouffée de courage et, cherchant à lancer un regard de défis à la silhouette, elle regarda droit devant elle en entamant la danse.
Le propriétaire rentra alors dans la pièce , il s'agissait d'un homme d'une quarantaine d'années. En voyant la fillette danser, il fut prit d'une revelation: elle était le nouveau talent naissant, il fallait absolument la recruter ! Car en effet cet homme était.. Le célèbre nain aveugle unijambiste qui a fait carrière dans la plantation de pieuvres vertes d'Alaska. Du coup, il ne l'avait pas vraiment bien vus danser puisqu'il était aveugle, mais au son et aux vibrations de ses pas, il savait qu'il avait devant lui un talent brut. Il décida de l'inscrire à la célèbre émission "Danse avec les Stars". Ou plutôt, il aurait bien aimé le faire, sauf qu'une telle bouse n'existait évidemment pas dans leur monde, ni les autres émissions la concurrençant en nullité extrême bien sûr. Cependant il était bien décidé à la rentre célèbre. Par tour les moyens. Il toussa et d'une voix aigue qui ne collait pas du tout à son physique barbue, s'exclama: « Par ma barbe rousse, que l'on me fasse taire si devant moi ne trône pas un des plus grands talents d'ici-bas ! » La petite fille se figea et arrêta de danser pour considérer le nain devant elle. Qu'il était petit. Elle le salua « Bonjour ! » Elle le regardait de haut en bas, « mais comment peut-on être aussi laid ! », se disait-elle, « un être aussi ignoble ne devrait certainement pas exister ! ». Le nain lui fit un révérence, avant de répondre à son humble salutation :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 93
Inscription : 22/12/2015
Dim 3 Jan - 14:53
La petite humaine huma l'odeur nauséabonde qui sortait de la maison, plissant les yeux face à la forte lumière qui l'aveuglait, par l’entrebâillement de la porte noire. Une silhouette semblait s'y animer, déformée par le fort rayonnement qui s'en dégageait. Ce qu'elle ne savait pas, c'est que si elle entrait, sa vie serait en grand danger. Mais la tentation était trop forte, la curiosité de la jeune fille l'emportant toujours sur sa raison. Alors elle observa attentivement la silhouette, attendant l'occasion de s'introduire dans la maison. Elle attendit de reconnaître un dos, et de le voir s'éloigner, pour pousser le bois sombre, et s'infiltrer sans un bruit dans la demeure étrange... Elle fut surprise que cette vive clarté venait d'un lustre, seul objet luxueux de l'intérieur délabré : les rideaux déchirés peinaient à couvrir les fenêtres tandis que quelques vaisselles gisaient en morceaux par terre et sur une grande table en bois. La fille déglutit, les sourcils froncés et le nez pincé par deux de ses doigts, tant l'odeur lui arriva vivement. Curieuse de découvrir la provenance de ce relent, elle balaya la salle du regard, le cœur battant fort sous l'effet de la peur mélangée à la hâte de découvrir cet endroit. Alors, elle commença à fouiller ; elle fureta sous la grande table, s'approcha du grand feu de cheminée où trônait une immense cuve remplie d'un liquide aux couleurs très franchement peu appétissantes, et remarqua la grande trappe au sol qui pouvait sans doute s'ouvrir sans mal, devant ses petits pieds chaussés. Soudain, elle entendit le bruit de pas revenir...C'était sûrement la silhouette de tout à l'heure ! Son coeur battait à la chamade, il fallait qu'elle se cache, mais où ? Son sang ne fit qu'un tour, elle ne voyait qu'une seule solution pour de sortir de la: Il fallait qu'elle danse la macarena ! Déterminée à s'en sortir, elle fronça les sourcils, gonfla ses poumons d'une bouffée de courage et, cherchant à lancer un regard de défis à la silhouette, elle regarda droit devant elle en entamant la danse.
Le propriétaire rentra alors dans la pièce , il s'agissait d'un homme d'une quarantaine d'années. En voyant la fillette danser, il fut prit d'une revelation: elle était le nouveau talent naissant, il fallait absolument la recruter ! Car en effet cet homme était.. Le célèbre nain aveugle unijambiste qui a fait carrière dans la plantation de pieuvres vertes d'Alaska. Du coup, il ne l'avait pas vraiment bien vus danser puisqu'il était aveugle, mais au son et aux vibrations de ses pas, il savait qu'il avait devant lui un talent brut. Il décida de l'inscrire à la célèbre émission "Danse avec les Stars". Ou plutôt, il aurait bien aimé le faire, sauf qu'une telle bouse n'existait évidemment pas dans leur monde, ni les autres émissions la concurrençant en nullité extrême bien sûr. Cependant il était bien décidé à la rentre célèbre. Par tour les moyens. Il toussa et d'une voix aigue qui ne collait pas du tout à son physique barbue, s'exclama: « Par ma barbe rousse, que l'on me fasse taire si devant moi ne trône pas un des plus grands talents d'ici-bas ! » La petite fille se figea et arrêta de danser pour considérer le nain devant elle. Qu'il était petit. Elle le salua « Bonjour ! » Elle le regardait de haut en bas, « mais comment peut-on être aussi laid ! », se disait-elle, « un être aussi ignoble ne devrait certainement pas exister ! ». Le nain lui fit une révérence, avant de répondre à son humble salutation : « Salutations, salutations ! Permettez-moi, ma chère, de vous communiquer mon admiration, voire de vous adresser les compliments les plus distingués ; ma foi, quelle danseuse êtes-vous ! Je me nomme Pinegouine, Pinegouine d'Alaska. »

_________________
#4682B4
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 184
Inscription : 10/12/2015
Dim 3 Jan - 15:23
La petite humaine huma l'odeur nauséabonde qui sortait de la maison, plissant les yeux face à la forte lumière qui l'aveuglait, par l’entrebâillement de la porte noire. Une silhouette semblait s'y animer, déformée par le fort rayonnement qui s'en dégageait. Ce qu'elle ne savait pas, c'est que si elle entrait, sa vie serait en grand danger. Mais la tentation était trop forte, la curiosité de la jeune fille l'emportant toujours sur sa raison. Alors elle observa attentivement la silhouette, attendant l'occasion de s'introduire dans la maison. Elle attendit de reconnaître un dos, et de le voir s'éloigner, pour pousser le bois sombre, et s'infiltrer sans un bruit dans la demeure étrange... Elle fut surprise que cette vive clarté venait d'un lustre, seul objet luxueux de l'intérieur délabré : les rideaux déchirés peinaient à couvrir les fenêtres tandis que quelques vaisselles gisaient en morceaux par terre et sur une grande table en bois. La fille déglutit, les sourcils froncés et le nez pincé par deux de ses doigts, tant l'odeur lui arriva vivement. Curieuse de découvrir la provenance de ce relent, elle balaya la salle du regard, le cœur battant fort sous l'effet de la peur mélangée à la hâte de découvrir cet endroit. Alors, elle commença à fouiller ; elle fureta sous la grande table, s'approcha du grand feu de cheminée où trônait une immense cuve remplie d'un liquide aux couleurs très franchement peu appétissantes, et remarqua la grande trappe au sol qui pouvait sans doute s'ouvrir sans mal, devant ses petits pieds chaussés. Soudain, elle entendit le bruit de pas revenir...C'était sûrement la silhouette de tout à l'heure ! Son coeur battait à la chamade, il fallait qu'elle se cache, mais où ? Son sang ne fit qu'un tour, elle ne voyait qu'une seule solution pour de sortir de la: Il fallait qu'elle danse la macarena ! Déterminée à s'en sortir, elle fronça les sourcils, gonfla ses poumons d'une bouffée de courage et, cherchant à lancer un regard de défis à la silhouette, elle regarda droit devant elle en entamant la danse.
Le propriétaire rentra alors dans la pièce , il s'agissait d'un homme d'une quarantaine d'années. En voyant la fillette danser, il fut prit d'une revelation: elle était le nouveau talent naissant, il fallait absolument la recruter ! Car en effet cet homme était.. Le célèbre nain aveugle unijambiste qui a fait carrière dans la plantation de pieuvres vertes d'Alaska. Du coup, il ne l'avait pas vraiment bien vus danser puisqu'il était aveugle, mais au son et aux vibrations de ses pas, il savait qu'il avait devant lui un talent brut. Il décida de l'inscrire à la célèbre émission "Danse avec les Stars". Ou plutôt, il aurait bien aimé le faire, sauf qu'une telle bouse n'existait évidemment pas dans leur monde, ni les autres émissions la concurrençant en nullité extrême bien sûr. Cependant il était bien décidé à la rentre célèbre. Par tour les moyens. Il toussa et d'une voix aigue qui ne collait pas du tout à son physique barbue, s'exclama: « Par ma barbe rousse, que l'on me fasse taire si devant moi ne trône pas un des plus grands talents d'ici-bas ! » La petite fille se figea et arrêta de danser pour considérer le nain devant elle. Qu'il était petit. Elle le salua « Bonjour ! » Elle le regardait de haut en bas, « mais comment peut-on être aussi laid ! », se disait-elle, « un être aussi ignoble ne devrait certainement pas exister ! ». Le nain lui fit une révérence, avant de répondre à son humble salutation : « Salutations, salutations ! Permettez-moi, ma chère, de vous communiquer mon admiration, voire de vous adresser les compliments les plus distingués ; ma foi, quelle danseuse êtes-vous ! Je me nomme Pinegouine, Pinegouine d'Alaska. »
La fille cligna des yeux, dégoûtée - l'odeur venait donc venir de lui et sa laideur, et non pas de la marmite douteuse - et pensa : « Serait-ce une verrue verte que j'aperçois sur sa lèvre ?! »






... J'ai raté un épisode omg xD

_________________



fiche ✖️  liens
dusty scarecrow.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 93
Inscription : 22/12/2015
Dim 3 Jan - 15:54
Courage Maya. XD


La petite humaine huma l'odeur nauséabonde qui sortait de la maison, plissant les yeux face à la forte lumière qui l'aveuglait, par l’entrebâillement de la porte noire. Une silhouette semblait s'y animer, déformée par le fort rayonnement qui s'en dégageait. Ce qu'elle ne savait pas, c'est que si elle entrait, sa vie serait en grand danger. Mais la tentation était trop forte, la curiosité de la jeune fille l'emportant toujours sur sa raison. Alors elle observa attentivement la silhouette, attendant l'occasion de s'introduire dans la maison. Elle attendit de reconnaître un dos, et de le voir s'éloigner, pour pousser le bois sombre, et s'infiltrer sans un bruit dans la demeure étrange... Elle fut surprise que cette vive clarté venait d'un lustre, seul objet luxueux de l'intérieur délabré : les rideaux déchirés peinaient à couvrir les fenêtres tandis que quelques vaisselles gisaient en morceaux par terre et sur une grande table en bois. La fille déglutit, les sourcils froncés et le nez pincé par deux de ses doigts, tant l'odeur lui arriva vivement. Curieuse de découvrir la provenance de ce relent, elle balaya la salle du regard, le cœur battant fort sous l'effet de la peur mélangée à la hâte de découvrir cet endroit. Alors, elle commença à fouiller ; elle fureta sous la grande table, s'approcha du grand feu de cheminée où trônait une immense cuve remplie d'un liquide aux couleurs très franchement peu appétissantes, et remarqua la grande trappe au sol qui pouvait sans doute s'ouvrir sans mal, devant ses petits pieds chaussés. Soudain, elle entendit le bruit de pas revenir...C'était sûrement la silhouette de tout à l'heure ! Son coeur battait à la chamade, il fallait qu'elle se cache, mais où ? Son sang ne fit qu'un tour, elle ne voyait qu'une seule solution pour de sortir de la: Il fallait qu'elle danse la macarena ! Déterminée à s'en sortir, elle fronça les sourcils, gonfla ses poumons d'une bouffée de courage et, cherchant à lancer un regard de défis à la silhouette, elle regarda droit devant elle en entamant la danse.
Le propriétaire rentra alors dans la pièce , il s'agissait d'un homme d'une quarantaine d'années. En voyant la fillette danser, il fut prit d'une revelation: elle était le nouveau talent naissant, il fallait absolument la recruter ! Car en effet cet homme était.. Le célèbre nain aveugle unijambiste qui a fait carrière dans la plantation de pieuvres vertes d'Alaska. Du coup, il ne l'avait pas vraiment bien vus danser puisqu'il était aveugle, mais au son et aux vibrations de ses pas, il savait qu'il avait devant lui un talent brut. Il décida de l'inscrire à la célèbre émission "Danse avec les Stars". Ou plutôt, il aurait bien aimé le faire, sauf qu'une telle bouse n'existait évidemment pas dans leur monde, ni les autres émissions la concurrençant en nullité extrême bien sûr. Cependant il était bien décidé à la rentre célèbre. Par tour les moyens. Il toussa et d'une voix aigue qui ne collait pas du tout à son physique barbue, s'exclama: « Par ma barbe rousse, que l'on me fasse taire si devant moi ne trône pas un des plus grands talents d'ici-bas ! » La petite fille se figea et arrêta de danser pour considérer le nain devant elle. Qu'il était petit. Elle le salua « Bonjour ! » Elle le regardait de haut en bas, « mais comment peut-on être aussi laid ! », se disait-elle, « un être aussi ignoble ne devrait certainement pas exister ! ». Le nain lui fit une révérence, avant de répondre à son humble salutation : « Salutations, salutations ! Permettez-moi, ma chère, de vous communiquer mon admiration, voire de vous adresser les compliments les plus distingués ; ma foi, quelle danseuse êtes-vous ! Je me nomme Pinegouine, Pinegouine d'Alaska. »
La fille cligna des yeux, dégoûtée - l'odeur venait donc venir de lui et sa laideur, et non pas de la marmite douteuse - et pensa : « Serait-ce une verrue verte que j'aperçois sur sa lèvre ?! » Pinegouine d'Alaska s'approcha pour prendre délicatement le menton de la jeune fille ; celle-ci, frappée par sa répugnance, grimaça en détournant légèrement la tête.

_________________
#4682B4
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 175
Inscription : 06/12/2015
Dim 3 Jan - 17:28
La petite humaine huma l'odeur nauséabonde qui sortait de la maison, plissant les yeux face à la forte lumière qui l'aveuglait, par l’entrebâillement de la porte noire. Une silhouette semblait s'y animer, déformée par le fort rayonnement qui s'en dégageait. Ce qu'elle ne savait pas, c'est que si elle entrait, sa vie serait en grand danger. Mais la tentation était trop forte, la curiosité de la jeune fille l'emportant toujours sur sa raison. Alors elle observa attentivement la silhouette, attendant l'occasion de s'introduire dans la maison. Elle attendit de reconnaître un dos, et de le voir s'éloigner, pour pousser le bois sombre, et s'infiltrer sans un bruit dans la demeure étrange... Elle fut surprise que cette vive clarté venait d'un lustre, seul objet luxueux de l'intérieur délabré : les rideaux déchirés peinaient à couvrir les fenêtres tandis que quelques vaisselles gisaient en morceaux par terre et sur une grande table en bois. La fille déglutit, les sourcils froncés et le nez pincé par deux de ses doigts, tant l'odeur lui arriva vivement. Curieuse de découvrir la provenance de ce relent, elle balaya la salle du regard, le cœur battant fort sous l'effet de la peur mélangée à la hâte de découvrir cet endroit. Alors, elle commença à fouiller ; elle fureta sous la grande table, s'approcha du grand feu de cheminée où trônait une immense cuve remplie d'un liquide aux couleurs très franchement peu appétissantes, et remarqua la grande trappe au sol qui pouvait sans doute s'ouvrir sans mal, devant ses petits pieds chaussés. Soudain, elle entendit le bruit de pas revenir...C'était sûrement la silhouette de tout à l'heure ! Son cœur battait à la chamade, il fallait qu'elle se cache, mais où ? Son sang ne fit qu'un tour, elle ne voyait qu'une seule solution pour de sortir de la: Il fallait qu'elle danse la macarena ! Déterminée à s'en sortir, elle fronça les sourcils, gonfla ses poumons d'une bouffée de courage et, cherchant à lancer un regard de défis à la silhouette, elle regarda droit devant elle en entamant la danse.
Le propriétaire rentra alors dans la pièce , il s'agissait d'un homme d'une quarantaine d'années. En voyant la fillette danser, il fut prit d'une révélation: elle était le nouveau talent naissant, il fallait absolument la recruter ! Car en effet cet homme était.. Le célèbre nain aveugle unijambiste qui a fait carrière dans la plantation de pieuvres vertes d'Alaska. Du coup, il ne l'avait pas vraiment bien vus danser puisqu'il était aveugle, mais au son et aux vibrations de ses pas, il savait qu'il avait devant lui un talent brut. Il décida de l'inscrire à la célèbre émission "Danse avec les Stars". Ou plutôt, il aurait bien aimé le faire, sauf qu'une telle bouse n'existait évidemment pas dans leur monde, ni les autres émissions la concurrençant en nullité extrême bien sûr. Cependant il était bien décidé à la rentre célèbre. Par tour les moyens. Il toussa et d'une voix aiguë qui ne collait pas du tout à son physique barbue, s'exclama: « Par ma barbe rousse, que l'on me fasse taire si devant moi ne trône pas un des plus grands talents d'ici-bas ! » La petite fille se figea et arrêta de danser pour considérer le nain devant elle. Qu'il était petit. Elle le salua « Bonjour ! » Elle le regardait de haut en bas, « mais comment peut-on être aussi laid ! », se disait-elle, « un être aussi ignoble ne devrait certainement pas exister ! ». Le nain lui fit une révérence, avant de répondre à son humble salutation : « Salutations, salutations ! Permettez-moi, ma chère, de vous communiquer mon admiration, voire de vous adresser les compliments les plus distingués ; ma foi, quelle danseuse êtes-vous ! Je me nomme Pinegouine, Pinegouine d'Alaska. »
La fille cligna des yeux, dégoûtée - l'odeur venait donc venir de lui et sa laideur, et non pas de la marmite douteuse - et pensa : « Serait-ce une verrue verte que j'aperçois sur sa lèvre ?! » Pinegouine d'Alaska s'approcha pour prendre délicatement le menton de la jeune fille ; celle-ci, frappée par sa répugnance, grimaça en détournant légèrement la tête. Il tira la tête de la demoiselle au niveau de la sienne et elle put ainsi sentir les effluves sortir de sa bouche, et oui cette odeur pestilentielle n'était rien d'autre que son haleine !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Histoire sans queue ni tête
» L'histoire sans queue ni tête
» Phrases phylosophiques sans queue ni tête pour vos signatures
» Car tu es mon frère [Erïka Miraslova Davidoff & William Cage]
» C'est l'histoire de l'eunuque décapité. Une histoire sans queue ni tête (Rea)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tevara :: Détente & HRP :: Jeux-
Sauter vers:


bouton partenariat