Bienvenue

Intégrer ici une courte prez' du fofo (âge limite, type de forum...)

Liens utiles

Effectifs

Groupe 1 x ... membre(s)
Groupe 2 x ... membre(s)
Groupe 3 x ... membre(s)
Groupe 4 x ... membre(s)

Rumeurs

Cette boîte peut servir à mettre des rumeurs, des nouvelles, expliquer une situation IRP...
La partie "membre du mois" peut être remplacée par "membres du staff" o/

Membres du mois

Code par MV/Shoki - Never Utopia
Nous sommes actuellement en été au mois d'août.
Année 20xx. 80% de la population a développé des pouvoirs surnaturels, surnommés Alter. Certains les utilisèrent pour semer le chaos, détruire ou réaliser des activités illégales.
D'autres, à l'inverse, utilisèrent leurs nouvelles capacités pour sauver la veuve et l'orphelin, rendant réel le métier autrefois fantasmé de Super-héros, qui devint, au fur et à mesure, une activité reconnue par l'état. C'est ainsi que des écoles se spécialisèrent dans l'éducation de nouveaux justiciers, prêts à affronter ceux bravant la loi : les vilains.
La suite

Nouveautés

16/11/2016 — Equitis Romani autem esse filium criminis loco poni ab accusatoribus neque his iudicantibus oportuit.
11/11/2016 — Rogatus ad ultimum admissusque in consistorium ambage nulla praegressa inconsiderate et leviter proficiscere inquit ut praeceptum est.
11/11/2016 — Latius iam disseminata licentia onerosus bonis omnibus Caesar nullum post haec adhibens modum orientis latera cuncta vexabat nec honoratis

prédéfinis

Pseudo
Rôle
MP

Pseudo
Rôle
MP

Pseudo
Rôle
MP

Pseudo
Rôle
MP

Pseudo
Rôle
MP

Pseudo
Rôle
MP

Pseudo
Rôle
MP

Pseudo
Rôle
MP


Disparition inquiétante ft. Maya

 :: Île citadine :: Les alentours :: Forêt Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 7 Jan - 13:16


Disparition inquiétante





C’était dimanche ordinaire, mise à part qu’il faisait encore assez chaud pour un mois de novembre, enfin ce n’était pas si étonnant que ça pour Cameron car d’où elle venait en Californie c’était tous les ans l’été indien. Elle avait complètement fini d’aménager son appart et avait même donné quelque cours à l’académies qui s’était tous plus ou moins bien passé mais globalement elle était satisfaite de sa vie ici, surtout que Tyler semblait adorer sa crèche et c’était ce qu’il y avait de plus important pour la jeune femme. Le week-end d’ailleurs elle en profitait pour passer un maximum de temps avec sa vie, toutes deux partaient à l’aventure découvrir tous les recoins de Tevara. Après avoir découvert la ville, la zone et l’aquarium elle se disait que c’était une bonne idée d’aller passer une petite après-midi dans les bois. Elle avait passé sont week-end à corriger des copies, la petite brune avait vraiment besoin de s’aéré et sa fille aussi par la même occasion.

Elle opta pour une tenue décontractée : un jeans slim noir accompagner de botte en cuire basique, débardeur noir et chemise à carreau bleu. Idem pour sa fille à qui elle mit un petit short en jean, des sandales en cuir marron et un petit débardeur jaune à fleur. Une fois prête elle prit sa fille dans les bras ainsi qu’un petit sac de collations et de boissons puis mère et fille quittèrent l’appartement. Arriver à la voiture elle installa la petit dans son siège auto puis elle indiqua l’adresse au gps, parce que avec son sens de l’orientation proche de zéro elle ne pouvait pas se permettre d’y aller au pif. Elle maintenant fin prête pour partir !

« Prête pour l’aventure Tylerchérie !? »


Mais la petite beaucoup moins enthousiaste que sa mère et déjà à moitié endormi resta silencieuse. Si Tyler avait les trait de sa mère, elle avait tout prit de son père concernant le caractère : c’était un bébé très calme et très intelligent. Cameron ne comprenait d’ailleurs pas pourquoi car ce salaud l’avait laissé tomber au début de sa grossesse et donc n’avait pas du tout connue sa fille. La jeune femme prit d’ailleurs la route en repensant à son ex, elle n’avait plus jamais eu de nouvelle, même lorsqu’elle avait accouché, il s’était complétement disparut la nature. Cette situation attristait encore beaucoup Cameron même encore aujourd’hui, savoir que ça fille grandirait sans l’amour d’un père était inconcevable pour elle qui avait eu la chance d’être entourée de toute sa famille. Mais ce n’était pas le moment de penser à ces choses triste, aujourd’hui était un jour de joie et elle fait faire le maximum pour que ce soit le cas tous les jours à venir ; pour elle mais surtout pour Tyler.

Trois quart d’heure plus tard elles arrivèrent enfin à destination. La jeune femme réveilla sa fille en douceur pour ne pas trop la brusquer et se retrouver avec un bébé ronchon tout le long de la balade. Elle l’a plaça ensuite dans son porte bébé et l’attacha à elle avec des sangle, elle préférait largement ça à une poussette, là au moins elle avait les mains libres et le totale contrôle. Elle prit son sac et pouvait enfin commencer la balade. Il était à peine 14 heures, l’air était doux et le soleil réchauffait leur visage. L’automne était vraiment la saison préférée de Cameron : le temps était ni trop froid et ni trop, et surtout c’était les couleurs que prenait le paysage qui l’a fascinait le plus elle trouvait ces teinte ombrées chaleureuses et magnifique. Elle suivit un petit chemin à travers le bois s’arrêtant ici et là à la vue d’un petit écureuil ou pour faire sentir des fleurs à sa fille qui semblait toujours aussi zen.

Une balade vraiment agréable en somme, qui aurait pu continuer à l’être s’il elle n’avait pas entendu quelqu’un appeler au loin. C’était une femme, Cameron décida de s’approcher un peu, après tout peut-être que cette femme avait besoin d’aide. Elle marcha donc vers la voix non sans un peu d’appréhension, de toute façon si il y avait le moindre de risque pour sa fille, elle ferait demi-tour sans hésité. La voix se faisait de plus en plus forte signe qu’elle se rapprochait de plus en plus, d’ailleurs on pouvait distinguer que cette personne en appelait une autre : Hana, ça ne présageait vraiment rien de bon.

Elle finit par tomber sur une femme aux cheveux roses, plutôt original. Elle avait l’air d’être seule et complètement paniquée, tellement qu’elle ne semblait même pas avoir aperçu la présence de Cameron, continuant à appeler cette Hana. La jeune femme d’approcha encore un peu jusqu’à toucher du bout des doigts l’épaule de l’autre femme.

« euh…excusez-moi, je vous ai entendu crier au loin, vous allez bien ? Vous avez besoin d’aide ? »


La petite brune eu un petit moment de stress, elle priait pour que ce ne soit pas un folle furieuse sortie d’un asile, ou une espèce de tueuse en série qui s’en prendrait à elle et à sa fille. Il y avait peu de chance pour que ce soit le cas mais avec l’esprit tordu de Cameron et sa grande imagination c’était tout à fait possible.

avatar
Messages : 30
Inscription : 03/01/2016

Feuille de personnage
Exp:
0/2200  (0/2200)
PV:
120/120  (120/120)
PM:
125/125  (125/125)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Fév - 22:55

Lost in the woods

ft. Cameron
1024 mots

Sa botte rentra une nouvelle fois dans le sol sale de la forêt, les rires de la petite Hana faisant écho dans ses oreilles. Elle sourit. Son enfant était la plus belle chose qui eut été né de ses mains – si l'on put dire – et elle sentait son cœur se réchauffer à chaque fois qu'elle l'entendait glousser de son rire angélique. Les jours précédents avaient été pluvieux, comme l'avait annoncé la météo. De ce fait, mais cela rendait la chose encore plus amusante pour elles-deux, la terre qu'elles parcouraient était boueuse.  Et cela égayait d'ailleurs la petite qui semblait se croire dans les sables mouvants de la pire des planètes du Système Solaire.

En ce jour de repos, la Mau Hong avait profité du temps clément du mois de Novembre pour emmener sa petite progéniture à l'aventure. Maya – armée de son pull blanc fin, de son jean serré et fonça, de ses bottes hautes, de sa veste sans manches et dont la tête était quand même ornée d'un bonnet – et Hana, habillée aux couleurs de l'hiver, avec sa robe grise en laine à gros boutons, ses leggins noirs rentrées dans des bottes de pluie marine et son attirail d'hiver – une écharpe légère seulement – clair, étaient parées pour affronter la douceur de la journée, et la fraîcheur exceptionnelle qui surplombait le lieu.

En effet, la forêt était l'endroit qu'elles n'avaient pas encore essayé, et elle aurait souhaiter y venir avec l'homme de la famille, qui travaillait cependant, à leur déception commune. Il aimait toujours voir leur petite se trémousser devant eux, en jouant avec les papillons ou autre, sa main dans la sienne. Elle aurait voulu le savoir à leur côté, mais tant pis. Les deux filles de la famille avaient donc, après avoir parcouru la carte des environs de Tevara comme deux enfants avides de péripéties, prit la forêt comme cible.

C'est en pensant à son amoureux, d'ailleurs, que le sang de la jeune femme aux yeux verts se glaça soudainement. Elle porta automatiquement une main à sa poche de jean foncé, et ne trouva pas ce qu'elle y cherchait. Elle passa son sac à dos d'excursion sur une de ses épaules pour être plus à l'aise à la recherche de l'objet de ses désirs. Elle avait promis à son fiancé de lui envoyer un message dès leur arrivée dans les bois, et elle avait omit de le faire. Ils devaient s'inquiéter, et elle s'en voulut terriblement. Elle trouva le cellulaire au fond du sac, coincé entre deux bouteilles d'eau et un sac plastique rempli de nourriture sucrée, et elle l'en sortit, triomphante. Elle se jeta sur les touches dudit téléphone, avant de se rassurer en voyant les barres de réseau encore existantes. Elle rassura son âme-sœur, et soupira, plus tranquille. Tout était plus calme, en elle, et au dehors aussi.

Une minute.

...

... Hana ?

Elle tourna la tête, et elle ne voyait plus la petite tête blanche sautiller devant elle. Son visage devint automatiquement grave, et son âme de mère ressortit d'un seul coup.

MAYA – ... Hana ?

Sa voix cassée résonna sur les arbres. Son corps et son esprit semblèrent se dédoubler, tant la peur la prit. Ses jambes flageolèrent, et elle se reprit un instant. Elle eut un rictus mauvais en se rappelant qui elle était et ferma les yeux en se concentrant. Elle fouilla à travers la racine et la sève des arbres les échos des bruits et des mouvements que pouvaient très certainement causer la petite Dikiy Mau Hong, mais ses yeux s'humidifièrent de désespoir quand elle se rendit compte que même les arbres n'arrivaient pas à la localiser. Elle eut soudainement mal partout, comme si on eut transpercé son corps de mille et une aiguilles.

Elle cria le nom de sa fille, paniquée. Et si elle ne la retrouvait pas ? Hana! Et si quelqu'un d'autre se trouvait dans cette forêt ? Hana, ma chérie, est-ce que tu m'entend ? Et si elle s'était blessée ? Hana, je t'en prie, ne fais pas peur à Maman. Et si... Et si... Hana!

On appuya sur son épaule et elle sursauta, manquant de tomber par la même occasion. Son cœur battait à tout rompre et elle se retourna vivement, et vit une femme d'à peu près son âge. Elle cligna des yeux, manquant la moitié des mots qu'elle lui adressa. Ses oreilles bourdonnaient. Elles bourdonnaient assez fort pour qu'elle eut envie de s'évanouir.

MAYA – Ma fille-... Ma fille, c'est elle. C'est Hana. Je ne sais pas où elle est.

Ses paupières sautèrent, et elle sut qu'elle atteint presque la crise de panique. Elle venait de parcourir des mètres et des mètres en l'appelant et s'imaginant les pires horreurs. Il fallait qu'elle se calme. Elle soupira bruyamment en fourrant son visage dans ses mains. Ses yeux étaient humides. Elle soupira une nouvelle fois, plus longtemps. Elle releva le regard vers la femme, plus sûre d'elle.

MAYA – Je suis Mau Hong Maya, professeur à l'Académie de Tevara. Je viens de perdre ma fille dans ces bois, et je ne sais pas comment faire pour la retrouver. J'ai un pouvoir qui pourrait me permettre de la localiser – je peut ressentir la nature, et en les animaux – mais ici, je ne perçois rien.

Elle jeta un coup d'œil à son téléphone chargé à bloc  et pensa à son fiancé, tranquillement (ou non) en train de donner son cours. Elle pourrait tout aussi bien l'appeler pour lui demander son aide. En dragon, il pourrait aisément faire un tour au dessus des bois et retrouver l'enfant. Avec un vision comme la sienne, lors de sa transformation, il était idéal de faire appel à lui. Et elle aurait été sur son dos pour appuyer la recherche. Seulement, les dernières barres de réseau téléphonique étaient nulles, et elle ne voudrait en aucun cas l'inquiéter. Ô grand jamais. Parce qu'elle allait la retrouver.... n'est-ce pas ? Elle regarda la femme, qui avait un bébé dans les bras. Cela lui en coûta, et elle se détesta. Mais elle lui envoya un regard plein de pitié.

Hana et Nathaniel étaient toute sa vie. Si l'un d'eux partait, que resterait-il d'elle ?

avatar
Messages : 184
Inscription : 10/12/2015

Feuille de personnage
Exp:
25/2200  (25/2200)
PV:
120/120  (120/120)
PM:
125/125  (125/125)
Voir le profil de l'utilisateur http://maya-no-monogatari.skyrock.com

_________________



fiche ✖️  liens
dusty scarecrow.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tevara :: Île citadine :: Les alentours :: Forêt-


bouton partenariat