Nous sommes actuellement en été au mois d'août.
Année 20xx. 80% de la population a développé des pouvoirs surnaturels, surnommés Alter. Certains les utilisèrent pour semer le chaos, détruire ou réaliser des activités illégales.
D'autres, à l'inverse, utilisèrent leurs nouvelles capacités pour sauver la veuve et l'orphelin, rendant réel le métier autrefois fantasmé de Super-héros, qui devint, au fur et à mesure, une activité reconnue par l'état. C'est ainsi que des écoles se spécialisèrent dans l'éducation de nouveaux justiciers, prêts à affronter ceux bravant la loi : les vilains.
La suite

Nouveautés

16/11/2016 — Equitis Romani autem esse filium criminis loco poni ab accusatoribus neque his iudicantibus oportuit.
11/11/2016 — Rogatus ad ultimum admissusque in consistorium ambage nulla praegressa inconsiderate et leviter proficiscere inquit ut praeceptum est.
11/11/2016 — Latius iam disseminata licentia onerosus bonis omnibus Caesar nullum post haec adhibens modum orientis latera cuncta vexabat nec honoratis

prédéfinis
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

A la poursuite d'un souvenir - Ft Lagertha

 :: Complexe scolaire :: La cour Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 142
Inscription : 21/12/2015
Sam 16 Jan - 19:26



Amarillys & Lagertha

A la poursuite d'un souvenir



La sonnerie marquant la fin des cours retentit. Il était 16h et Amarillys quittait relativement tôt aujourd'hui. Tant mieux, parce que c'était une bien belle journée: grand soleil, ciel dégagé et légère brise. La brune allait pouvoir traîner un peu dehors et profiter du beau temps. Elle souriait rien que de s'imaginer s'allonger dans l'herbe et fermer les yeux. Sentir le vent sur son visage et dans ses cheveux. Regarder les nuages qui passaient et essayer de trouver à quoi ils ressemblent. Siroter un jus de fruit et manger un petit truc en accompagnement. Ecouter le chant des oiseaux et sentir le soleil réchauffer son visage... Une vrai belle journée. Elle attrapa son sac à dos et sorti de la salle de classe avec difficulté. Tout les élèves s'agglutinaient devant la porte et Amarillys n'était ni très grande ni très imposante et se faisait un peu balader à coup de coude et de sac. Elle arriva cependant à s'extirper de la salle pour arriver dans le couloir. La plupart des autres adolescents allaient soit en cours, soit restaient là à discuter. Son regard se perdait dans la foule: là-bas il y avait un type brun qui parlait avec un petit blond, là haut une fille qui venait de faire tomber ses clefs et son amie qui lui avait ramassée. Là-bas une fille assez grande aux cheveux roses qui parlait en souriant, derrière un peu à droite il y avait... Attendez une minute. Le regard d'Amarillys se redirigea vers la fille aux cheveux rose. Elle lui disait quelque chose, son visage lui était familier. Mais dans sa tête c'était flou, elle avait du mal à s'en souvenir. Parce qu'au final c'était ce que ce visage lui évoquait: un souvenir. Et ce souvenir, elle était bien décidée à l'attraper.

La silhouette rose se dirigeait vers les escaliers, Amarillys s'élança à sa poursuite. Elle courrait et avait peur de la perdre. C'était étrange car elle avait l'impression qu'il y avait beaucoup plus de monde que d'habitude dans les couloirs. Peut-être que cela venait du fait qu'elle était pressée et qu'elle en accordait de l'importance. Elle descendit les escaliers à la hâte, manquant de tomber plusieurs fois sous les regards un peu bizarre des gens à côtés d'elle. Finalement, elle arriva en bas et sortie du bâtiment. La lumière du soleil lui fit un peu mal aux yeux. Elle était dans la cours à présent, et il y avait toujours autant de monde. La brune chercha des yeux la fille qu'elle avait croisée.

Et puis elle la vit. Juste là devant ses yeux. Elle avait l'air calme et sereine et Amarillys la reconnut immédiatement maintenant qu'elle voyait son visage correctement. Le temps semblait se figer autour d'elle et les souvenirs remontèrent.

"Lagertha..."

Son enfance, son collège en Angleterre, une de ses amies les plus chers. Elles avaient beau avoir 2 ans de différence, Amarillys la collait tout le temps. Elle était adorable, gentille et amusante. A l'époque, elle avait de beaux cheveux blonds. La brune trouva que le rose ça lui allait bien aussi et que ses cheveux étaient toujours aussi magnifique. Comme elle d'ailleurs. Elle sentie une bouffée d'émotion et de joie lui remplir cœur. Les images du passé défilaient devant ses yeux: la fois où Lagertha lui avait acheter une glace, la fois où elle s'était baladé au parc de la ville, et tout plein d'autres moment gravés dans le cœur de la gamine. Quand Amarillys était partie vivre à la campagne elles ne s'étaient plus jamais revus. C'était d'ailleurs sûrement la personne qui lui avait le plus manquer. Mais elle était là, juste devant elle. Il fallait qu'elle aille la voir et lui dire bonjour.

"LAGERTHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA"


Elle courut dans la cours, bousculant les gens pour passer et lui sauta dessus. Littéralement.


_________________



"Si du moins vous étiez une bête parfaite,
mais pour être une bête il faut l’innocence."

#993366
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 50
Inscription : 06/01/2016
Dim 17 Jan - 16:25


A la poursuite d'aujourd'hui
Thank you for being my unbiological sister


« Lagertha, wake up honey ! »

Tu n’étais pas endormie, juste ailleurs, les yeux fermés, et un léger sourire intriguant aux lèvres et sur le cœur. Ta main retenait ta tête comme si elle était capable de tomber et de rouler ailleurs, surtout de ne pas rester dans ce cours de mathématiques aussi ennuyant que peu voyageur.

Ses émeraudes se découvrirent sur la vitre embuée par le froid extérieur. Il faisait beau, la lumière oblique du soleil éclairait la salle d’un halo reposant. Ajoutée à cela la chaleur des radiateurs fonctionnels, dont l’un près duquel elle se prélassait, et Lagertha était aux anges, quelque part, dans un cocon de bien-être. Ses pensées noires ne pouvaient pas l’atteindre, et la sérénité calmait les quelques remous de son cœur.

La sonnerie avait retenti, et peu après la voix d’une de ses camarades ainsi qu’une main secouant son épaule la suivirent. Lagertha tourna son visage vers la demoiselle et lui offrit un grand sourire.

« Désolée, pas encore crevée, et t’es même pas dans mon testament ! »

C’était la monotonie de la vie à Tevara, sa monotonie. Elle ne l’échangerait pour rien au monde, car les gens chers étaient près d’elle, peut-être pas tous. Mais ces autres étaient dans ses souvenirs chéris, malgré tout. Lagertha sortit de la classe, sa sacoche en cuir beige sur l’épaule, et ses cheveux roses en une natte longue et pas forcément au mieux tressée, ramenée sur le côté. Durant la journée, quelques fines mèches s’étaient échappées de l’étreinte de l’élastique, chatouillant sa nuque.

La demoiselle discuta quelques instants avec les autres filles, riant, souriant, blaguant telle la Lagertha sans problème qu’elle était. T’étais ailleurs, quelque part, nulle part. Elle salua une dernière fois ses camarades, pour s’orienter vers la sortie, dévalant les escaliers d’un pas légèrement sautillant. C’était idiot, comme façon de descendre des escaliers, mais elle ne pouvait pas s’empêcher de suivre la ligne des marches d’un rythme seulement connu de ses pensées. Telle une enfant.

A vrai dire, c’était ce genre de petits bonheurs qui permettaient de ne pas avoir de mauvaises pensées. La barbe à papa ambulante était comme hantée par ces dernières, c’était rare ce type de moments, où le monde semble plus gris que coloré, ça lui arrivait aussi d'être fatiguée. Lagertha se réveillait ces derniers temps, en pleine nuit, se sentant tombée, comme si son cœur était prêt à exploser sur l'instant. Alors, Lagertha y pensait plus que de coutume, elle essayait d’éviter de s’assombrir. Ça ne sert à rien. Tu n’as pas à y penser. Espèce d’idiote ! Rendors-toi. Y a rien à craindre. Et Lagertha parlait un peu moins, souriait toujours, se fatiguait plus. Elle n’évitait personne, elle s’éloignait juste quelques jours pour se calmer d’elle-même. Soan ne devait pas non plus savoir, le lui cacher lui faisait mal, lui en parler plus encore. Elle l'évitait un peu.

« LAGERTHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA »

« Woh ! »

Elle n’était pas habituée à recevoir des gens dans ses bras ; c’était plutôt elle qui faisait ça ! La jeune femme attrapa in extremis le petit bout de demoiselle dans son étreinte, ses iris grandes ouvertes. Étrange. Cette voix lui disait quelque chose. Un souvenir, épars, et Lagertha chercha dans les petits papiers de sa mémoire. Des feuilles désordonnées, un dessin, puis deux, puis trois.

Amarillys.

Finies les sombres pensées, disparues d’un seul coup, dominées par les questions et ce bonheur de revoir cette enfant devenue bien grande. Lagertha recula pour la voir de plus près dans son entier, les yeux pétillants, le sourire jusqu’aux oreilles :

« Oh mon dieu Amarillys ! Mais comment… Qu’est-ce que ?! C’est trop bien ! Qu’est-ce que tu as grandi la vache ! Enfin, pas toi la vache hein ! Mais wah, regarde-toi t’es trop adorable, t’es toute jolie aaaah ! Comment est-ce possible ?! Que fais-tu à Tevara ?! »

Elle lui attrapa les mains, croisant ses doigts avec les siens. Y a de ces gens qui sont loin du corps et près du cœur, qui arrivent dans la vie dans les pis moments pour écarter ce qui est mauvais et éclairer, sans le savoir ; apporter du bonheur. Lagertha rit, Lagertha attrapa son visage pour embrasser fortement son front, ses joues, sans hésiter et mieux la serrer fort contre elle, serrer fort ce petit bout de soleil, comme s’il était capable de s’enfuir d’une seconde à l’autre.

« Je suis tellement contente de te voir ! Mais explique-moi comment c'est possible ! Quelle surprise, Little Sunshine ! »

C’était revenir dans des lieux qu’on connaissait depuis toujours et qu’on avait laissé depuis longtemps. Rien avait changé, pas même les surnoms. Lagertha regarda les grands yeux de la demoiselle, elle ne s’empêcha de rire de joie à les observer.




FICHE PAR SWAN. IMAGE GOOGLE. MUSIQUE FICTION PLANE. TWO SISTERS

_________________


Lagertha te cause en #AD4F5F.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 142
Inscription : 21/12/2015
Dim 17 Jan - 18:09



Amarillys & Lagertha

A la poursuite d'un souvenir



Une paire de bras accueillit la petite qui releva la tête, les yeux grands ouverts avec un grand sourire. Elle était si contente de la revoir, après tout ce temps ! D'ailleurs cela semblait être réciproque. La fille au cheveux rose recula un peu pour regarder de plus prêt la brune et un grand sourire se dessina sur son visage. D'une voix joyeuse elle s'exclama:

« Oh mon dieu Amarillys ! Mais comment… Qu’est-ce que ?! C’est trop bien ! Qu’est-ce que tu as grandi la vache ! Enfin, pas toi la vache hein ! Mais wah, regarde-toi t’es trop adorable, t’es toute jolie aaaah ! Comment est-ce possible ?! Que fais-tu à Tevara ?! »


Amarillys se dit qu'elle n'avait pas changer. Enfin si quand même un peu: elle avait grandit et ses cheveux avaient poussés et changer de couleur. Mais au delà de ça, c'était toujours la même. Elle était toujours aussi belle, toujours aussi joyeuse, toujours aussi pleine de vie, resplendissante, pétillante.

Elle attrapa alors ses mains en croisant ses doigts dans les siens comme elles le faisaient quand elles étaient petite. Ce geste évoqua à Amarillys une nouvelle vague de souvenir. Elle était tellement contente de la revoir ! Lagertha rit et attrapa son visage pour l'embrasser un peu partout sur le visage avant de la serrer fort contre elle. La brune lui rendit son étreinte en riant. Elle ne voulait pas la lâcher maintenant qu'elles étaient de nouveaux réunies. Plus jamais.

« Je suis tellement contente de te voir ! Mais explique-moi comment c'est possible ! Quelle surprise, Little Sunshine ! »

En entendant ce surnom, la petite fut encore plus contente et heureuse. C'était comme ça que Lagertha l’appelait quand elle était petite. Elle enfouit encore plus son visage contre elle.

"Moi aussi moi aussi moi aussi ! Tu m'as tellement manqué ! T'es encore plus belle qu'avant ! Et puis ils sont trop cool tes cheveux roses ! Je suis trop contente de te revoir !

La brune relâcha son étreinte et se gratta la tête avec un grand sourire.

"Je ne pensait pas te retrouver ici ! Qu'est-ce que tu fais là ?"

Bon c'était une question un peu idiote en y repensant. Elle devait sûrement être à Tevara pour les cours. Comme tout les autres élèves d'ailleurs. Mais elle voulait savoir comment est-ce qu'elle était arrivée ici, elle voulait connaître son histoire depuis qu'elles s'étaient quitté. Elle voulait l'entendre parler comme dans le bon vieux temps. Elle voulait se perdre dans ses yeux, entendre la son de sa voix chaleureux et rassurant. Elle voulait retrouver ces moments où rien ne comptait plus qu'être toutes les deux.

"Moi je suis ici que très récemment. J'ai quitté mon village pour venir m'installé ici sous le conseil de mes parents. Tu vois j'ai découvert que j'étais un peu différente des autres: je suis expérimentée... Et du coup, ma place est ici !"

Amarillys avait dit ça avec un grand sourire et un ton léger. Elle n'avait eu aucun problème à parler de sa différence,de son pouvoir. Parce qu'elle savait que Lagertha l'écoutait toujours et qu'elle ne la jugerai pas.
Qu'est-ce que sa faisait du bien de la retrouver, elle, sa grande sœur adorée.


_________________



"Si du moins vous étiez une bête parfaite,
mais pour être une bête il faut l’innocence."

#993366
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 50
Inscription : 06/01/2016
Mar 26 Jan - 23:25


A la poursuite d'aujourd'hui
Thank you for being my unbiological sister


C’était comme revenir à quelques pages en arrière, pour redécouvrir un moment, arracher les mots pour les coller de nouveau dans le présent. Sa chaleur irradiait ton cœur, et ce sourire tes iris. Elle te faisait repenser à ces instants innocents, à cette légèreté dont tu devenais dépendante maintenant.

« Moi aussi moi aussi moi aussi ! Tu m'as tellement manqué ! T'es encore plus belle qu'avant ! Et puis ils sont trop cool tes cheveux roses ! Je suis trop contente de te revoir ! »

Toujours la même, à laisser l’eau s’écouler, à ne rien stopper, à être juste elle. Lagertha sourit à la demoiselle, et à ses compliments, à cet amour candide qu’elle lui portait et qui était réciproque. La barbe à papa étira un peu plus ce sourire jusqu’à ses oreilles en l’écoutant.

« Je ne pensait pas te retrouver ici ! Qu'est-ce que tu fais là ? Moi je suis ici que très récemment. J'ai quitté mon village pour venir m'installer ici sous le conseil de mes parents. Tu vois j'ai découvert que j'étais un peu différente des autres : je suis expérimentée... Et du coup, ma place est ici ! »

Elle non plus ne pensait pas la retrouver entre ces murs. Il y avait mille endroits sur cette planète où Amarillys aurait pu se cacher, et la voici fleurissant sur ce bout de lande où seuls quelques rares se trouvaient présents. Pour autant, même si la nouvelle semblait naturelle vu le lieu, cela surprit Lagertha, agréablement. Ainsi, elles étaient du même acabit, sans le savoir durant leurs jeunes années ? Peut-être que leurs parents s’étaient retrouvé dans la même classe ? Bien des scénarii se faisaient dans la tête de Lagertha. La demoiselle rit de plus belle, pour ce bonheur si simple.

« Waho, quelle nouvelle ! C’est vraiment extraordinaire ! Je suis ici aussi car je suis une expérimentée… Mais quel est donc ton don pour ne pas l’avoir remarqué avant ?! »

Cela l’étonnait oui, même s’il s’agissait de choses possibles. La curiosité la poussait à poser ces questions avec ce naturel tout lagerthien. Après tout, qu’avaient-elles à cacher l’une à l’autre ? Autre chose germa dans son esprit, elle s’exclama donc, l’œil étincelant :

« Oh mais, Soan aussi est ici ! Tu te rappelles de lui ou pas ? »

Lagertha voyait déjà les possibles retrouvailles, le moment de bien-être, le sourire aux lèvres. La barbe à papa attrapa bras dessus bras dessous sa consœur et commença à s’orienter vers les dortoirs :

« Viens on va discuter de tout cela dans ma chambre, ou la tienne bien sûr ! D’ailleurs, quelle est ta classe Little Sunshine ? »

C’était mieux de rester entre elles, discuter de tout, de rien, de n’importe quoi, de ce qui est important ou bien inopportun. Tout cela à la fois, en attendant le coucher du soleil, en ne voyant les heures passer, et en riant au point de faire chier les autres chambres et leurs occupants. Tu ne te rappelais même plus de ce qui te hantait à chaque instant.




FICHE PAR SWAN. IMAGE GOOGLE. MUSIQUE FICTION PLANE. TWO SISTERS

_________________


Lagertha te cause en #AD4F5F.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 142
Inscription : 21/12/2015
Jeu 28 Jan - 17:44



Amarillys & Lagertha


A la poursuite d'un souvenir




« Waho, quelle nouvelle ! C’est vraiment extraordinaire ! Je suis ici aussi car je suis une expérimentée… Mais quel est donc ton don pour ne pas l’avoir remarqué avant ?! »

Lagertha riait tout autant qu'Amarillys. D'une jolie voix féminine, douce et rassurante. Ce rire, il lui avait sacrément manqué ! Elle ne l'avait jamais oublier, et cela lui fit un bien fou de l'entendre. Un nouveau sourire germa sur le visage de la petite en entendant que sa chère Lag' était elle aussi une expérimentée. Décidément, ça leur faisait un point commun en plus ! Amarills était contente qu'une personne aussi importante que la jeune femme au cheveux rose soit quand même. Elle n'en avait sûrement pas conscience mais c'était rassurant d'avoir quelqu'un comme soit, capable de nous comprendre et de nous aider.

« Oh mais, Soan aussi est ici ! Tu te rappelles de lui ou pas ? »

Soan ? Les souvenirs remontèrent de nouveau. Bien sûr qu'elle se souvenait de lui ! C'était le garçon qui était toujours avec Lagertha en Angleterre. C'était son frère, un jeune homme au cheveux sombres et aux yeux tout aussi sombre. D'ailleurs Amarillys aimait beaucoup ses yeux, ils avaient une couleur particulière, peu ordinaire, mais très jolie. La brune aimait bien Soan, de toute façon si Lagertha le fréquentait, c'est que c'était quelqu'un de bien !

« Viens on va discuter de tout cela dans ma chambre, ou la tienne bien sûr ! D’ailleurs, quelle est ta classe Little Sunshine ? »

A ces mots, son interlocutrice passa ses bras autours d'elle pour se diriger vers les dortoirs. Amarillys pensa que c'était une bonne idée de se retrouver toute les deux plutôt que dehors dans la foule pour discuter. Comme avant finalement ! Elle se laissa entraîner par Lagertha tout en s'exclamant:

« Oh alors toi aussi ? C'est super ça ! Mon pouvoir et bien... Je suis dotée de réflexes un peu surélevés ! C'est plutôt cool d'ailleurs, même si je sais pas trop m'en servir...» Elle ria. « Et puis je suis dans la classe C ! C comme comète ou cabane ! Et toi ? Ah et oui ! Je me souviens de Soan, il va bien ?»


Elle se tourna vers sa consoeur, curieuse. La petite se demandait quel pouvoir pouvait-elle bien être et dans quelle classe pouvait-elle être. Pas dans la C, sinon elle l'aurait remarqué. En même temps elle s'imagina dans une cabane de bois, en haut d'un arbre. En train d'observer les étoiles et les comètes dans le ciel. Amarillys se dit que ça serai bien d'être avec Lagertha à ce moment là.

Les dortoirs étaient dans un bâtiment un peu isolés du complexe scolaire. Et au bout de quelques minutes de marche, les deux élèves finirent par arriver à l'entrée. Amarillys accourut vers la porte pour la tenir et invita la rose à entrer, toujours un grand sourire et un regard remplie de bonheur.

« Allons dans ta chambre !»




_________________



"Si du moins vous étiez une bête parfaite,
mais pour être une bête il faut l’innocence."

#993366
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Souvenir d'Haiti
» Aux yeux du souvenir...
» Poursuite d'un voleur
» quelques imageries pour ce souvenir......
» Souvenir,tristesse et espoir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tevara :: Complexe scolaire :: La cour-
Sauter vers:


bouton partenariat