Nous sommes actuellement en été au mois d'août.
Année 20xx. 80% de la population a développé des pouvoirs surnaturels, surnommés Alter. Certains les utilisèrent pour semer le chaos, détruire ou réaliser des activités illégales.
D'autres, à l'inverse, utilisèrent leurs nouvelles capacités pour sauver la veuve et l'orphelin, rendant réel le métier autrefois fantasmé de Super-héros, qui devint, au fur et à mesure, une activité reconnue par l'état. C'est ainsi que des écoles se spécialisèrent dans l'éducation de nouveaux justiciers, prêts à affronter ceux bravant la loi : les vilains.
La suite

Nouveautés

16/11/2016 — Equitis Romani autem esse filium criminis loco poni ab accusatoribus neque his iudicantibus oportuit.
11/11/2016 — Rogatus ad ultimum admissusque in consistorium ambage nulla praegressa inconsiderate et leviter proficiscere inquit ut praeceptum est.
11/11/2016 — Latius iam disseminata licentia onerosus bonis omnibus Caesar nullum post haec adhibens modum orientis latera cuncta vexabat nec honoratis

prédéfinis
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Can you see this ? The stars are shining - Ft. June

 :: Complexe scolaire :: Deuxième étage Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Messages : 142
Inscription : 21/12/2015
Mar 9 Fév - 19:53



Amarillys & June


Can you see this ? The stars are shining




Un oiseau passa, voletant dans le ciel. Il avait des plumes rouges et bleues et une tête noire. C’était un assortiment de couleur pour le moins étranges, mais magnifique. Le bleue électrique se mariait parfaitement avec le rouge écarlate. En le voyant passer, Amarillys n’en eu plus rien à faire du cours de maths auquel elle assistait. Elle voulait juste savoir quelle était cette espèce d’oiseau qu’elle n’avait jamais vus, et ce n’était pas les équations du second degré qui allaient l’aider. De toute façon, c’était sa dernière heure de cours, il était 17 heures et le soleil n’allait pas tarder à se coucher. La brune était épuisée de sa journée et avait du mal à se concentrer. Déjà qu’en temps normal elle était facilement distraite, alors après avoir enchaîné huit heures de cours, ce n’était pas facile. Et puis, l’oiseau était quand même magnifique. Amarillys aurait bien voulut être comme lui, doté d’un plumage majestueux rouge et bleu et pouvoir s’envoler dans le ciel. Mais non, elle était assise à une chaise à faire semblant d’écouter un cours de mathématiques dont elle avait déjà compris les fondamentaux. Elle voulait tellement partir d’ici pour rejoindre son club. Parce que oui, aujourd’hui c’était mardi, et le mardi soir la brunette passait son temps au club de peinture à peintre et à dessiner ce qui lui passait par la tête. Et à ce moment précis elle n’avait qu’une envie: y aller.

Finalement, le son libérateur de la sonnerie retendit dans tout le bâtiment. C’était enfin finit, il était temps ! En temps normal, lorsque ça sonnait, la brune était souvent la dernière à sortir, mais aujourd’hui était un jour spécial. Elle enfila son écharpe et récupéra son sac avait de filer dans le couloir, direction le club de peinture.
Elle arriva devant la salle, essoufflée, et passa la porte. Ce n’était pas une très grande pièce, mais elle était très lumineuse, ce qu’Amarillys aimait beaucoup. Il y avait quelques étagères où étaient ranger le matériel, quelques tables et une grande place au centre pour peindre. La petite récupéra une toile ainsi que de quoi peindre et s’installa prêt de la fenêtre. A ce moment là, elle ne remarqua pas qu’il y avait quelqu’un d’autre dans la pièce, pas très loin d’elle. Elle était tellement absorbée par son dessin qu’elle ne l’avait pas vue. Amarillys peigna délicatement l’oiseau qu’elle avait vus précédemment, mélangeant bleu et rouge, avec une petite touche de noir. Bon cela ne ressemblait pas vraiment à un oiseau, ça s’apparentait plus à des traits qui donnaient forment à des ailes multicolores, mais c’était plutôt joli à voir.
Depuis qu’elle était à Tevara, la jeune fille s’émerveillait de la faunes et de la flores de l’île. C’est sûr que ça changeait des animaux et des plantes habituelles que l’ont trouvait en Angleterre. Ici c’était beaucoup plus exotique. Déjà que le climat pouvait changer d’une zone à l’autre dans l'archipel, les espèces étaient tellement nombreuses et diversifiées ! En Angleterre, dans sa petite campagne, il n’y avait pas grand chose. Des vaches, des corbeaux...ah et des moutons aussi ! Amarillys aimaient beaucoup les moutons. Mais bon, ces animaux n’avaient rien à voir avec ce qu’on trouvait à Tevara.

Les minutes passaient et le soleil se couchait de plus en plus. Amarillys adorait les couchés de soleil, mais ce qu’elle aimait encore plus, c’était les étoiles. Alors pour rien au monde elle ne voulait manquer le passage entre le doré du coucher de soleil et le bleu noir de la nuit. En se levant, elle remarqua que quelqu’un l’observait. C’était une jeune fille, un peu plus âgé qu’elle. Elle avait des longs cheveux gris clairs. Amarillys n’avait jamais vus des cheveux de cette couleur, c’était très joli d’ailleurs. Rien avoir avec les couleurs éclatantes de l’oiseau de tout à l’heure, mais c’était tout aussi magnifique. Elle n’avait jamais vus la fille avant. D’ailleurs elle ne savait pas s’il y avait d’autres personnes dans le club. A chaque fois qu’elle y allait il était tard et il n’y avait personne.
Enfin c’était sympa d’avoir de la compagnie.  La brune regarda la fille avec un grand sourire.

Tu aimes les couchés de soleil ?”


C’était la première chose qui lui passa à l’esprit. Elle lui avait posé cette question le plus naturellement du monde alors qu’elle ne savait même pas qui elle avait en face d’elle. C’était un peu impolie. La moindre des choses aurait été de se présenter et de dire bonjour. La petite s’excusa alors platement, en riant.

Ah ! Désolée, je m’appelle Amarillys, enchantée !


Elle afficha un autre grand sourire, comme à son habitude. Puis son regard quitta celui de la jeune fille au cheveux argent pour se poser sur le ciel. Émerveillée par le spectacle, elle posa les mains sur la vitre, collant son visage contre la fenêtre pour regarder au mieux la toison. Amarillys oublia totalement à cet instant qu’elle n’était pas seule, tout ce qui comptait c’était le ciel. Et puis sa voix s’éleva dans l’air. Elle parlait d’une voix douce, légère et fluide.

J’adore le ciel, les couchés de soleil, les nuages… Mais ce que je préfère, ce sont les étoiles. C’est bizarre, dire qu’à des milliards d’années lumières de nous brûles des boules de feu cent fois plus grande que notre soleil ! Et qu’on perçoit leur lumière d’ici... Je trouve ça amusant !

Amarillys  aurait pu parler des étoiles milles fois encore, mais elle ne voulait pas monopoliser la conversation. Elle se tourna alors vers son interlocutrice, attendant une réponse, tout sourire.





_________________



"Si du moins vous étiez une bête parfaite,
mais pour être une bête il faut l’innocence."

#993366
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Inscription : 02/02/2016
Mar 9 Fév - 21:11

Can you see this ? The stars are shining

Amarillys et June

J
une avait terminé les cours plus tôt. Elle s’était donc réfugiée dans le club de peinture pour passer le temps. C’était un endroit généralement calme et reposant ou l’ont peut facilement se changer les idées. Elle avait tranquillement commencé à peindre une sorte de fresque étrange se laissant emportée par l’odeur de la fumée qu’elle avait diffusé dans la pièce. De cette manière, la fille du mois de juin s’empêchait de penser facilement. Cela des fois lui rappelait son ancienne amie avec qui elle prenait des photos et peignait beaucoup sur les murs des bâtiments inhabités. Lorsqu’elle faisait glisser le pinceau contre la toile, elle songeaient encore aux moments passés à ses côtés avec mélancolie. Au fond, June savait bien qu’Alice était passé à autre chose, mais elle ne pouvait s’empêcher de la regretter un temps soit peu…

C’est alors qu’un bruit de porte la fit sortir de ses pensées. June leva les yeux et observa une jeune fille aux cheveux noirs entrer dans la pièce. Celle-ci ne l’avait même pas remarquer… Elle aurait pu au moins dire bonjour, c’est la moindre des politesses. La blanche se mit à froncer les sourcils et soupira légèrement avant de se remettre au travail avançant doucement sur son travail. Ses doigts faisaient doucement bouger le pinceau pour qu’il caresse à l’aide du liquide coloré la partie blanche de la toile… Bien qu’à ce niveau il n’en restait plus beaucoup finalement, il fallait mettre une seconde couche selon elle ainsi que certains effets avec des sortes de feuilles d’or spécifiques pour la peinture.

. C’est alors qu’une seconde fois, cette jeune demoiselle réveilla June plongée dans la peinture...

“Tu aimes les couchés de soleil ?”

June la regarda étrangement, elle avait brisé le silence… Devrait-elle s’énerver pour autant ?... Non ce n’était pas la peine en soit. Mais la fille aux cheveux blancs argentés trouvait ça assez impoli. Peut-être était-ce à cause du fait qu’elle venait d’une famille venant d’une classe aisée ? Elle n’eut même pas le temps de répondre que la jeune brune se mit à parler encore.

“Ah ! Désolée, je m’appelle Amarillys, enchantée !”

Oh, Amarillys, c’était un prénom étrange… Elle était jolie en fait si l’on regardait bien. Cette jeune fille avait un air enfantin et plutôt pur. Son sourire naïf et à la fois très sincère. Ses yeux verts se posèrent un peu plus sur cette jeune demoiselle. Amarillys semblait assez jeune et plutôt petite. Elle se mit contre la vitre, comme un enfant qui s'aperçoit qu’il neige et commença à parler sans se soucier de nouveau de l’avis de June qui n’arrivait pas à en placer une. La blanche se mit tout de même à sourire de part le comportement de la jeune fille qui semblait assez amusant et très puéril.
“J’adore le ciel, les couchés de soleil, les nuages… Mais ce que je préfère, ce sont les étoiles. C’est bizarre, dire qu’à des milliards d’années lumières de nous brûles des boules de feu cent fois plus grande que notre soleil ! Et qu’on perçoit leur lumière d’ici... Je trouve ça amusant !”

“Bonjour mademoiselle. Je m’appelle June. Et oui, j’aime le ciel, le couché de soleil… Mais je préfère aussi observer les étoiles. Ce ne sont pas tellement des boules de feu en fait, contrairement à ce que l’on pourrait croire, c’est bien plus compliqué que ça. Une étoile est un corps céleste gazeux… Après oui, la force de réflexion d’une étoile est impressionnante c’est vrai. Je trouve cela plus beau qu’amusant en fait…”

June se redressa et alla déposer sa toile dans un coin de la pièce sur une table et alla vers la demoiselle pour se mettre dans son dos alors qu’elle regardait la fenêtre. Elle ne dit rien et commença à observer l’horizon pour regardait les derniers rayons du soleil avant de s’éloigner légèrement. Les cheveux de la demoiselle sentaient plutôt bons et semblaient doux. Mais elle n’allait certainement pas devenir tactile aussi rapidement, ne connaissant pas cette jeune fille.

“C’est très beau… Je souhaiterai tellement pouvoir sortir de nuit pour me promener sous les étoiles.”

A cette heure, plus personne n’allait sûrement venir. Les pinceaux furent rincés une dernière fois, puis placés, ainsi que la peinture rangée dans les placards de bois se trouvant contre les murs. Puis June commença à s’occuper des différentes toiles qui n’étaient pas mises à sécher.

“Je peux ranger ta toile ?”
demanda t-elle.

DEV NERD GIRL


_________________
#669966
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 142
Inscription : 21/12/2015
Mer 10 Fév - 0:55



Amarillys & June


Can you see this ? The stars are shining




Vraiment, Amarillys ne se lassera jamais de regarder les étoiles. Si l'on devait calculer le nombre de temps qu'elle passait à regarder le ciel, il est clair que ce serait la majorité de son temps. Mais c'était tellement captivant, tellement mystérieux ! La petite était une grande rêveuse, et elle adorait s'imaginer ce qu'il se passerai si elle pouvait s'envoler dans le ciel. Elle irait loin, très loin de la terre, elle flotterai entre les planètes, voletant à droite à gauche. Jouant entre deux météorites, puis s'arrêter sur la lune pour regarder une pluie d'étoiles filantes. Mais cela n'était qu'une douce utopie, cela n'arrivera sans doute jamais, ce qui rendait Amarillys un peu triste. Mais bon, tant qu'elle pouvait se l'imaginer, cela lui suffisait amplement. Son esprit était suffisamment libre pour s'imaginer toutes sortes de choses et compenser la réalité.

Bonjour mademoiselle. Je m’appelle June. Et oui, j’aime le ciel, le couché de soleil… Mais je préfère aussi observer les étoiles. Ce ne sont pas tellement des boules de feu en fait, contrairement à ce que l’on pourrait croire, c’est bien plus compliqué que ça. Une étoile est un corps céleste gazeux… Après oui, la force de réflexion d’une étoile est impressionnante c’est vrai. Je trouve cela plus beau qu’amusant en fait…

La fille au long cheveux blancs ne tarda pas à lui répondre. Elle s'appelait June, c’était un joli prénom. Ca ressemblait au mois de juin. Le mois de juin, c’était l’été, les fleurs, les fruits, les oiseaux qui chantaient, le soleil. C’était une belle saison l’été, mais Amarillys préférait l’hiver. A vrai dire elle adorait plus que tout la neige. Les flocons qui tombaient et venaient brûler sa peau, les champs recouvert d’un blanc immaculé et brillant. En plus la nuit, c’était comme si les étoiles qui brillaient là-haut se reflétaient dans la neige. C’était beau. En parlant d’étoiles, la blanche avait dit qu’elle aimait aussi observer les étoiles. Cela rendit Amarillys heureuse. Elle était contente qu’il y ai quelqu’un qui aimait les même choses qu’elle. La brune lui adressa un nouveau sourire avant de recommencer à contempler le ciel. C’est vrai que les étoiles étaient plus compliquées qu’une simple boule de feu. Mais bon, quoi qu’il en soit c’était toujours impressionnant.
La blanche se leva et posa sa toile dans un coin de la pièce avant d’aller vers Amarillys pour regarder l’horizon avec elle. La petite sentie sa présence derrière elle, c’était plutôt appaisant.

C’est très beau… Je souhaiterai tellement pouvoir sortir de nuit pour me promener sous les étoiles.

La petite se retourna vers June, tout sourire. Oui, c’était beau, c’était magnifique même. Le ciel dégagé laisser voir les étoiles qui brillaient. C’était comme des milliards de lumières sur une toile noire. Amarillys pensa qu’il faudrait qu’elle peigne un paysage pareil, un jour. Elle aussi aimerai bien pouvoir se promener sous les étoiles. La brune adorait se promener, mais elle n’était jamais sortie que le jour. Il faudrait qu’elle essaye de sortir la nuit.
Finalement la fille alla ranger le matériel de peinture, laissant la petite à la fenêtre.  Elle la tira de ses pensées en lui demandant si elle pouvait ranger sa toile. La brune mit du temps à comprendre de quoi elle parlait, elle avait toujours la tête dans les étoiles. Quelques secondes passèrent avant qu’elle ne percute.

Ah ! Euh, oui ! Merci !

En voyant June commencer à ranger, Amarillys se sentie un peu gêner de la laisser tout ranger toute seule. Elle quitta alors sa fenêtre pour aller aider la fille aux beaux cheveux blancs à ranger les affaires du club. En même temps, elle observait son interlocutrice. Elle avait un joli visage, une peau plutôt pâle et des jolis yeux verts. La brune la regarda longtemps, peut-être un peu trop d’ailleurs, cela devant être perturbant. Finalement, elle décida de briser le silence en lui posant d’autres questions. Repensant à ce qu’elle avait dit juste avant.

Oui c’est sûr que c’est beau les étoiles. Moi aussi j’aimerai bien pouvoir me promener avec les étoiles au dessus de moi. Ca à quelque chose de rassurant, et puis c’est agréable. es en quelle classe au fait ? Tu viens souvent au club ? D’ailleurs tu peignais quoi d’ailleurs ?

En rangeant son tableau elle repensa à l’oiseau de tout à l’heure. Peut-être que June savait. Il faudrait qu’elle lui demande.



_________________



"Si du moins vous étiez une bête parfaite,
mais pour être une bête il faut l’innocence."

#993366
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Inscription : 02/02/2016
Mer 10 Fév - 19:46

Can you see this ? The stars are shining

Amarillys et June

J
“Ah ! Euh, oui ! Merci !”

une rangeait tranquillement la toile de l’inconnue. C’était un oiseau étrange multicolore qui jaillissaient dans le ciel. Elle fronça légèrement les sourcils et alla le mettre à côté. Mais finalement, cela semblait normal. Bien qu’il ne fallait pas jouer sur les jugements trop rapides, elle semblait assez enfantine et cela pouvait sûrement expliquer la source de ce dessin plutôt mignon.

La blanche se mit à sourire et redressa le visage vers elle. Elle était en train de la fixer… June la regarda alors aussi et la regarda quelque peu. Ses yeux se glissèrent sur l’intégralité se son corps. Elle était assez mince, plutôt petite, et semblait très jeune… La blanche ne dit pas grande chose sur le coup, mais à force cela commençait à devenir gênant. Les joues de la fille de juin commencèrent à devenir un peu plus colorées et elle cacha son menton dans le col de sa chemise blanche intimidée, puis se retourna pour finir de ranger rapidement.

Elle n’était pas du genre à être gênée, mais se faire fixer à ce point pouvait la faire réagir. D’habitude, elle préférait bien sûr observer les autres. En effet, June aime bien voir le comportement des autres. La blanche trouve que les femmes sont belles, les hommes quand à eux sont amusant, et parfois très mignons. Les autres sont intéressant, et la jeune demoiselle était bien trop curieuse pour laisser passer ça. Mais elle n’était pas du genre à être au centre de l’attention, de se faire prendre en photo, ou même bien de parler à l’oral devant une foule.

“Oui c’est sûr que c’est beau les étoiles. Moi aussi j’aimerai bien pouvoir me promener avec les étoiles au dessus de moi. Ça à quelque chose de rassurant, et puis c’est agréable. es en quelle classe au fait ? Tu viens souvent au club ? D’ailleurs tu peignais quoi d’ailleurs ?”


“Peut-être qu’un jour, on pourra se balader sous les étoiles toutes les deux qui sait… Tu poses beaucoup de question mademoiselle.”


June s’approcha peu à peu d’Amarillys et déposa son index contre ses lèvres amusée par le comportement de la jeunette. Elle caressa sa lèvre inférieure pour observer sa réaction voulant la laisser gênée. Mais ce n’était pas bien méchant, c’est une petite vengeance par rapport à la fois où elle l’a fixée de manière assez étrange. Puis la fille de juin se mit à rire joyeusement en allant récupérer ses affaires car elle allait bientôt quitter la salle du club.

“Tu ne devrais pas être trop curieuse tu sais… Tu connais Alice aux pays des Merveilles ? Elle est trop curieuse comme toi, et elle fut punit en quelque sorte. Sinon, je suis une seinor de la classe C. Et je viens assez régulièrement selon mes envies et mes besoins. Pourquoi dont ? Je peignais une sorte de fresque aux couleurs froides de l’hiver et assez sombre. Et toi ton oiseau ? “


Elle le montra du doigt étant au fond de la pièce puis recula d’un pas en souriant. Sa veste se glissa sur son épaule tandis qu’elle mit sur son sac à dos sur les épaules prête à partir.

DEV NERD GIRL


_________________
#669966
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 142
Inscription : 21/12/2015
Mer 10 Fév - 21:11



Amarillys & June


Can you see this ? The stars are shining




Peut-être qu’un jour, on pourra se balader sous les étoiles toutes les deux qui sait… Tu poses beaucoup de question mademoiselle.

Amarillys sourit. Oui, peut-être ! C’était une belle idée. Même si la brunette ne connaissait pas tellement June, elle appréciait sa présence, alors elle ne pouvait qu'approuver une balade avec elle. Et puis de toute façon, qui pourrait dire à une promenade sous les étoiles ? Perdue dans ses réflexions, la petite ne remarqua pas que la blanche s’était approchée d’elle, pourtant elle aurait du le voir, elle était juste en face d’elle. La sensation de son index sur ses lèvres la ramena à la réalité. Le contact était plutôt agréable, mais Amarillys ne comprenait pas vraiment pourquoi June faisait ça. La fillette n’était pas quelqu’un de facilement gênée, au contraire, elle était très insouciante. Mais là c’était particulier, et Amarillys était un peu confuse. Elle cligna un petit peu des yeux, puis releva un peu la tête et considéra longuement la jeune femme, attendant une quelconque réaction de sa part. Finalement son interlocutrice se mit à rire d’un ton léger et se retourna pour aller ranger les dernières affaires, laissant l’autre en plan. Amarillys se demanda pourquoi elle riait, peut-être avait-elle fait une tête étrange ? Mais bon, elle ne le saura sans doute jamais et la bonne humeur était communicative, alors la brune sourit elle aussi. Finalement June parla à nouveau.


Tu ne devrais pas être trop curieuse tu sais… Tu connais Alice aux pays des Merveilles ? Elle est trop curieuse comme toi, et elle fut punit en quelque sorte. Sinon, je suis une seinor de la classe C. Et je viens assez régulièrement selon mes envies et mes besoins. Pourquoi dont ? Je peignais une sorte de fresque aux couleurs froides de l’hiver et assez sombre. Et toi ton oiseau ?"

Amarillys connaissait Alice au pays des Merveilles, elle ne connaissait ce conte que trop bien, mais à chaque fois qu’elle le lisait, c’était comme si elle le redécouvrait. Sa mère lui le lisait souvent aussi. En y repensant, son amour des livres venait sûrement de ses parents, bien qu’avec le temps ses goûts avaient un peu évolués. Enfin, non, ils n’avaient pas tant évolués que ça, ils s’étaient surtout agrandis. Amarillys pouvait facilement passer d’un livre imagé, à un conte, en passant par un livre philosophique où encore une bande dessinée. Elle trouvait son bonheur partout. Pour reparler d’Alice, c’était vrai qu’Amarillys ressemblait au personnage. D’ailleurs la brune s’était toujours dit que si on enlèvait la 2eme et la 3eme syllabe de son prénom, il restait “Alys”, c’était plutôt amusant ! Bon ce n’était pas le moment de s'émerveiller sur ça.
June continuait de parler, donc elle était elle aussi dans la classe C ! Mais son niveau était Sénior, rien à voir avec la petite qui elle était Freshman. Du coup elles devaient avoir entre 2 et 3 ans d’écarts. Lorsque la blanche eu finit, Amarillys se rapprocha du fond de la pièce pour regarder sa toile, pensive. Puis elle se retourna vers son interlocutrice avec un grand sourire.

C’est vrai que je suis curieuse, mais mes questions ne me semblent pas trop dangereuses, alors je ne risque rien haha ! Je ne t’avais jamais vus au club auparavant, d’ailleurs je n’avais jamais vus personne. Je suis contente d’avoir rencontrée quelqu’un !

Elle espérait aussi la revoir. Il faudra qu’elle lui demande quand est-ce qu’elle fréquentait le club, histoire de la revoir encore.

D’accord, c’est joli en tout cas. Tu aimes peindre quoi d’autre ? Moi mon oiseau, c’est un oiseau que j’ai vus tout à l’heure. Il s’envolait dans les airs avec son plumage rouge et bleu, et j’ai trouver ça très joli. Je suis juste un peu triste de ne pas savoir à quel espèce il appartenait, mais bon, je le reverrai peut-être un jour !

Un nouveau sourire vint orné le visage de la brune, qui récupéra son écharpe et son sac à dos. En y repensant elle était habillée un peu légèrement, elle n’avait qu’un pull et une jupe. Le matin elle était souvent en retard avant d’aller en cours et oubliait souvent de prendre une veste ou un manteau. Amarillys avait un peu froid parfois mais ça ne la dérangeait pas trop, son écharpe lui tenait bien chaud.
Elle rejoignit June qui se préparait elle aussi à sortir, puis l’invita à quitter la pièce du regard.



_________________



"Si du moins vous étiez une bête parfaite,
mais pour être une bête il faut l’innocence."

#993366
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Inscription : 02/02/2016
Mer 10 Fév - 21:50

Can you see this ? The stars are shining

Amaryllis et June

Nuit, tu es si belle quand chaque soir tu t’éveilles
Tu n’es pas aussi violente que le soleil.
Ton sourire n’est qu’un doux moment qui m’émerveille.
Au milieu de tes étoiles et de ton étendue,
Je me vois encore rêver, j’en suis toute émue.
Quand les rayons lunaires se posent dans mes yeux,
Je ne m'aperçois qu’il n’y a rien de plus beau
Que cet instant des plus merveilleux.

Il faisait enfin nuit. C’est vrai que dans cette période de l’année, il faisait rapidement tard. Enfin bon… Ce n’était pas non plus une raison pour traîner.

“C’est vrai que je suis curieuse, mais mes questions ne me semblent pas trop dangereuses, alors je ne risque rien haha ! Je ne t’avais jamais vus au club auparavant, d’ailleurs je n’avais jamais vus personne. Je suis contente d’avoir rencontrée quelqu’un !”

June écouta les dires de la jeune fille qui tentait tout de même de s’expliquer et se justifier. C’était plutôt drôle comme quoi la taquinerie avait un tant soit peu marché. Comme un enfant à qui on fait un reproche elle rétorqua à June qui se mit à sourire toute amusée. Si June l’avait vue, elle s’en serait souvenue en tout cas. En effet, la fille de juin est physionomiste et a donc une très bonne mémoire des visages. De ce fait, elle se serait sûrement souvenue de cette bouille d’ange, bien que parfois, elle est tellement perdue dans ses pensées qu’elle ne fait pas vraiment attention à cause de perturbations temporaires.
Elle lui posa encore de multiple questions… Mais ce n’était pas indiscret, il n’y avait pas de raison de le prendre mal. Elle était bien trop naîve pour poser les questions gênantes que June tentait à tout prix de fuir et de s’emballer. Il pouvait arriver que la fille de juin se mettait à facilement s’énerver dans ce genre de situation. Amaryllis revint vers elle toute sourire. En fait, elle n’avait pas grand chose, une Jupe et un simple pull… June avait mis une chemise blanche, un pantalon noir et avait pris une veste bien chaude pour se protéger du froid en extérieur. C’était des vêtements sobres, passes partout, mais elle n’aimait pas le fait de se faire remarquer par quiconque étant plutôt introvertie. Elle préfère les petites quantités de personne.

“D’accord, c’est joli en tout cas. Tu aimes peindre quoi d’autre ? Moi mon oiseau, c’est un oiseau que j’ai vus tout à l’heure. Il s’envolait dans les airs avec son plumage rouge et bleu, et j’ai trouver ça très joli. Je suis juste un peu triste de ne pas savoir à quel espèce il appartenait, mais bon, je le reverrai peut-être un jour !”

“Oh… J’aime peindre des femmes nues, des animaux, des paysages, des corps… Un oiseau ? Je ne connais pas trop d’oiseaux de ce genre, pourtant j’aime beaucoup la nature et il est difficile de pouvoir les classés, à moins qu’il était si particulier que ça… Moi je suis de Londres, et je ne connais pas toutes les espèces ici présentes, mais lors des migrations, il y a des vraiment des petites perles… Si je pouvais te le dire, je le ferai en tout cas.”

Elle lui fit donc signe de partir et alors June s’avança vers la sortie et ferma la porte du Club de peinture. Les couloirs encore éclairés de part l’éclairage minime des spots étaient assez défectueux, mais cela permettait d’observer les étoiles à travers la fenêtre. Elles étaient si belle… Mais le temps manquait, il fallait bientôt souper et puis faire ses devoirs, et enfin dormir. June n’aimait pas vraiment les soirées de par le peu de temps qu’elle avait, mais il fallait s’y référer.

“Viens avec moi jusqu’au dortoir C, allons déposer nos affaires, à moins que tu veuilles traîner dans les couloirs, mais à cette heure, des gens étranges rôdent je crois… Le voleur de papier toilettes !”

Souligna t-elle en faisant un grand geste en écartant les bras pour marquer la surprise et tenter d’une certaine façon d’effrayer la novice, bien qu’il fallait être extrêmement peureux pour en avoir peur. La senior était sûre que quelqu’un volait le papier toilette de l’établissement. Pourquoi ? Parce qu’il n’y en avait jamais, ou à une durée très limitée.

DEV NERD GIRL


_________________
#669966
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 142
Inscription : 21/12/2015
Mer 10 Fév - 22:55



Amarillys & June


Can you see this ? The stars are shining




Oh… J’aime peindre des femmes nues, des animaux, des paysages, des corps… Un oiseau ? Je ne connais pas trop d’oiseaux de ce genre, pourtant j’aime beaucoup la nature et il est difficile de pouvoir les classés, à moins qu’il était si particulier que ça… Moi je suis de Londres, et je ne connais pas toutes les espèces ici présentes, mais lors des migrations, il y a des vraiment des petites perles… Si je pouvais te le dire, je le ferai en tout cas.

Les yeux d’Amarillys s'écarquillèrent, émerveillés. June avait dit Londres ! London ! La capitale de l’Angleterre, son pays natal ! La brunette venait de Manchester, qui était beaucoup plus au Nord à plus de 300 kilomètres de la capitale. Elle avait ensuite dans la campagne anglaise, loin des grandes villes. Amarillys n’avait jamais été à Londres, mais avait toujours voulut y aller au moins une fois dans sa vie. Il y avait tout un tas d’endroits qu’elle souhaiter visiter, mais Londres était vraiment un lieu qui lui tenait à coeur.  Le nombre de fois qu’elle avait entendu, en se baladant, des gens vantant la célèbre capitale. Ou même à la télé d’ailleurs. Elle avait toujours trouvé cela injuste, qu’elle, qui était d’origine anglaise n’avait jamais vus Londres, alors que des tas d’étrangers semblaient connaîtraient la ville sur le bout des doigts.
Mais l’heure n’était pas aux regrets, l’heure était à la peinture. June lui avait dit qu’elle peignait toutes sortes de choses, des corps nus, des animaux, des paysages. La brunette remarqua que leurs registres pouvaient à la fois être très différents, et en même temps très ressemblant, et trouva cela amusant. Elle, elle adorait peindre le ciel. Soit elle dessinait les étoiles qui brillaient au loin, soit les nuages qui flottaient là haut. Elle dessinait aussi des animaux parfois, mais beaucoup moins. A vrai dire une de ses expériences à ce sujet l’avait un peu refroidit par le passé, et cela la bloquait un peu.

Cela c’était passé il y a presque 10 ans, peut-être 8, Amarillys ne s’en souvenait plus trop. En tout les cas, c’était son premier dessin. Bon techniquement ce n’était pas son premier, mais c’était la première fois qu’elle s’appliquait sérieusement et y avait mis tout son coeur. Elle avait dessiner un mouton, mais pas n’importe quel mouton. Il s’agissait d’un mouton gris qui était un peu malade. Du coup elle l’avait allongé sur le sol pour qu’il puisse se reposer, et le mouton s’était endormis sur le papier, de dos. Toute fière de son chef d’oeuvre et de sa capacité à prendre soin de son mouton, la petite fille l’avait montrer à ses parents ainsi qu’à toutes les personnes qu’elle avait du croisé ce soir là, c’est à dire pas beaucoup en fait. Mais au lieu de voir un mouton malade en train de guérir, les adultes l’avaient complimenter, en disant qu’elle avait fait un très beau nuage. A ce moment là, Amarillys ne compris pas pourquoi ils lui disaient cela. Ce n’était pas un nuage ! Ca n’avait rien à voir ! Un nuage ça ne pouvait pas tomber malade, un nuage on ne pouvait pas l’allonger pour le soigner, un nuage ça volait dans le ciel, ça faisait tomber la pluie et laisser passer le soleil. La brune s’était sentie triste et déçue en entendant ça. C’était la première fois qu’elle trouvait les grandes personnes étranges.  Pourquoi personne n’était capable de voir les choses d’une autre façon ? C’était tellement plus beau ! En expliquant son dessin aux grandes personnes, on lui avait répliqué qu’elle avait dessiné un nuage, et non pas un mouton, et qu’il fallait qu’elle arrête de divaguer. Amarillys avait faillit pleurer ce jour là, avec du recul elle trouvait ça un peu ridicule, mais cela l’avait vraiment rendu triste. Heureusement sa mère l’avait rassurer et lui avait souffler à l’oreille que c’était un très jolie mouton.

Enfin, mieux valait ne pas y penser ! Le blanche lui parla d’oiseaux migrateurs, visiblement elle s’y connaissait. Amarillys était contente, elle s’était trouver quelqu’un à qui parler d’étoile et d’oiseau ! En repensant à son oiseau, peut-être que si elle en avait dessiner un il y a 10 ans, on le l’aurait pas confondu avec autre chose.
La brune remercia June, même si elle ne pouvait pas l’aider à percer le mystère de l’oiseau multicolore, c’était gentille de sa part. Les deux filles sortirent du club et marchèrent dans les couloirs, en direction des dortoirs dans un silence plutôt apaisant et Amarillys se sentait bien à ses côtés.
La voix de la jeune femme s'éleva alors dans l’air, brisant le silence, mais pas l’agréable.

Viens avec moi jusqu’au dortoir C, allons déposer nos affaires, à moins que tu veuilles traîner dans les couloirs, mais à cette heure, des gens étranges rôdent je crois… Le voleur de papier toilettes !

Amarillys marqua un temps d’arrêt et tourna la tête vers June en la regardant avec des gros yeux. Puis en la voyant agiter ses bras de droite à gauche, elle explosa de rire. Le voleur de papier toilettes haha ! C’était vraiment drôle ! Sans parler de June qui gesticulait juste à côté d’elle ! La brune reprit son souffle, puis répliqua avec malice.

Bouh, j’ai peur ! Il faut vite rentrer au dortoir alors, imagine qu’il nous attaque !

A ces mots, elle attrapa la main de June et se mit à courir dans les couloirs. Elle entraînait June avec elle, en riant et en s’exclamant qu’il fallait partir le plus loin possible avant que le voleur de papier toilettes ne les rattrape.




_________________



"Si du moins vous étiez une bête parfaite,
mais pour être une bête il faut l’innocence."

#993366
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Inscription : 02/02/2016
Jeu 11 Fév - 22:52

Can you see this ? The stars are shining

Amaryllis et June

La demoiselle la regarda avec de grand yeux écarquillés et fit une tête assez drôle qui fit sourire June. Elle retombait un peu un enfance et semblait assez joyeuse sur le coup. Face à cette jeune fille, elle ne pouvait s’empêchait de devenir un tant soit peu taquine. Elle n’avait pas vraiment l’habitude de se lâcher ainsi, mais elle se sentait bien, comme si le côté calme qu’elle essayait de garder s’évaporait peu à peu. Mais bon, ce n’était pas tant gênant, bien qu’au fond, elle ne comprenait pas tellement pourquoi tant de joie.

“Bouh, j’ai peur ! Il faut vite rentrer au dortoir alors, imagine qu’il nous attaque !”

Elle plaisantait, mais était vraiment mignonne. Elle se prêtait au jeu et June gardait son sourire le malice pleins les lèvres. Cela faisait longtemps qu’elle ne s’était pas amusée comme ça. Depuis qu’elle n’avait plus Alice à ses côtés, elle semblait assez renfermée, mais cela allait peut-être changer, qui sait ? Amaryllis prit la main de la demoiselle de juin. Cette dernière fut assez surprise, non pas qu’elle n’aimait pas le contact, elle adorait ça. Mais elle n’avait plus l’habitude de se faire toucher par une autre personne, du moins, ça faisait bien un moment qu’elle n’avait touché personne et qu’elle ne s’occupait de personne d’autre excepté elle même. Elle était devenue une solitaire, bien qu’elle aimait la compagnie et la tranquillité. Au fond, elle regrettait parfois d’avoir eu son pouvoir et d’être dans l’obligation de venir ici, d’avoir laisser Alice… Mais d’un autre côté, c’était une grande opportunité, et puis elle n’avait aucune nouvelle. Elle ne se rendait pas compte à quel point il était dur de passer à autre chose…. Mais bon, pour l’instant il en était ainsi.

June se laissa tirée dans les couloirs de l’établissement. C’était plutôt amusant, mais bien sûr, cela était interdit et elle ne put s’empêcher de tirer fortement la main d’Amaryllis en rigolant pour la ramener vers elle et soulever doucement son menton. Elle voulait encore la taquiner, toute amusée par la situation et le comportement de la demoiselle. Puis elle chuchota en la fixant dans les yeux, l’empêchant de bouger.

“Tu sais qu’il est interdit de courir dans les couloirs… Et puis, s’il était là, il nous aurait déjà entendu tellement qu’on fait de bruit.”

Elle se mit à ricaner et ne lâchant pas sa main, elle se dirigea à travers les couloirs silencieusement. Le contact était plutôt chaud et doux. C’était agréable… Puis elle la mena jusqu’aux dortoirs de la Classe C, la classe moyenne, la classe neutre. Elle ne dit rien sur le main, prenant juste la jeune fille entre ses doigts. June sortit alors un bout de papier et marqua alors son adresse téléphonique au cas où la plus jeune demoiselle voulait la revoir. En silence elle glissa le papier dans son écharpe et avança vers sa chambre en lui adressant un dernier clin d’oeil toute souriante.

DEV NERD GIRL


_________________
#669966
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 142
Inscription : 21/12/2015
Ven 12 Fév - 14:18



Amarillys & June


Can you see this ? The stars are shining




June la suivait en courant derrière elle, main dans la main. C’était agréable de courir, Amarillys avait toujours aimé la course. Sentir le vent dans ses cheveux, la vitesse sur sa peau, courir comme si elle allait s’envoler… Mais là, c’était encore mieux, sûrement parce qu’elle n’était pas seule. Elle aimait bien June, sa présence avait quelque chose de réconfortant et de plaisant. La brune n’avait jamais été très difficile et arrivait toujours à trouver son bonheur dans les choses les plus simples. Il suffisait d’un peu d’imagination pour embellir la réalité, de la rendre magique, comme un rêve. Et cela Amarillys y arrivait très bien. Mais là, ce n’était pas comme un rêve, c’était mieux qu’un rêve. Et ce n’était pas grâce à l’imagination de la gamine, non, c’était grâce à la présence de la blanche.

Mais toutes les bonnes choses ont une fin ! Quelques temps après la course folle (qui n’avait pas durée une éternité contrairement à ce que pensait Amarillys), June tira la brune pour la ralentir et l’arrêter et la colla tout contre elle. Elle lui releva le menton d’une main en riant et la regarda dans les yeux. Ce geste surpris un peu la petite. Amarillys aimait bien le contact humain, et elle pouvait être très affectueuse sans pour autant s’en rendre compte. Mais bizarrement, elle était toujours un peu surprise quand c’était les autres.


Tu sais qu’il est interdit de courir dans les couloirs… Et puis, s’il était là, il nous aurait déjà entendu tellement qu’on fait de bruit.

Amarillys réfléchit un peu, puis son visage s'écarquilla comme s’il s’agissait d’une évidence. Évidemment, à courir comme ça le voleur de papier toilette les aurait déjà entendu depuis longtemps. Elle n’y avait même pas pensé… Un peu vexée, elle afficha une tête boudeuse qui ne dura pas longtemps puisque June l'entraîna avec elle jusqu’au dortoir, en silence. C’était agréable aussi, ce silence et ce calme.
Elles ne tardèrent pas à arriver devant les dortoirs. June s’arrêta juste devant la porte puis sortit un bout de papier devant le regard curieux de la brune. Elle lui glissa la petite feuille dans son écharpe puis s’avança vers sa chambre en souriant avant de lui faire un petit clin d’oeil.

D’habitude, Amarillys n’était pas quelqu’un de facilement gênée. Mais à cet instant, à cause du papier dans son cou, à cause du regard de June, à cause de son clin d’oeil… Ses joues s'empourprèrent et elle baissa les yeux, toute gênée. Sans un mot, elle récupéra le papier avant de le déplier. Dessus il y avait une adresse téléphonique. Lors de son entrée à Terava, on avait donné à la brune un téléphone portable et une adresse similaire. Elle n’avait pas tellement écouté ce qu’on lui avait expliquer à ce moment là vus qu’elle était perdue à essayer de comprendre comment l’appareil fonctionnait. Mais c’était une histoire de réseau téléphonique dans l’île qui permettait à tout les habitants d’envoyer des messages.
Du coup, elle avait récupéré l’adresse de June, mais elle mit du temps à réalisé ce qu’il venait de se passer. Déjà que la petite était assez tête en l’air en temps normal, gênée, elle l’était encore plus. Finalement elle releva la tête et s’exclama avec de grands yeux.

M...Merci !

Et puis juste après, la blanche s’éloigna de plus en plus, jusqu’à disparaître quasi-totalement dans la pénombre de sa chambre. Amarillys était toujours plantée devant, à la regarder s’éloigner. A vrai dire elle ne savait pas trop quoi faire à ce moment précis. (La gêne ayant visiblement aussi affecté sa capacité à prendre des décisions). Au fond d’elle, elle ne voulait pas que June parte pour une raison qu’elle ne pouvait pas encore expliquer. Mais de l’autre, elle était trop gênée pour faire quoi que ce soit et n’osait pas l’interpeller pour l’empêcher de la quitter. Pendant un instant qui semblait durer une éternité, Amarillys  était en plein dilemme. Oh et puis, autant écouter son coeur non ? Ce n’était pas le moment d’hésiter.
Avant que June ne disparaisse totalement, Amarillys s’exclama, peut-être un peu trop fort.

Attend !

Puis elle s’avança pour lui attraper la main et la tira d’un coup avec elle, dans le couloir. Elle releva la tête prête à dire quelque chose, mais en croisant le regard de la blanche, elle fut incapable de continuer -ou plutôt de commencer- sa phrase. Elle recula un peu avant de faire un tour sur elle même un peu gênée, ce qui était absolument ridicule mais plutôt drôle. Roh et puis, pourquoi se prendre la tête ? De toute façon quelle heure était-il ? Elle sortie de sa poche une petite montre à gousset. Il n'était pas trop tard, ça allait. Rassurée, Amarillys se retourna et se planta devant June, la regardant dans les yeux et annonça comme une enfant:

Pars pas ! Enfin, je veux dire… tu veux pas rester avec moi encore un peu ? Tu vois, fin...Voilà !

Elle soutient son regard et attrapa ses mains, en la fixant et en priant pour qu’elle accepte.





_________________



"Si du moins vous étiez une bête parfaite,
mais pour être une bête il faut l’innocence."

#993366
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Inscription : 02/02/2016
Ven 12 Fév - 19:34

Can you see this ? The stars are shining

Amarillys et June


“M...Merci ! Attend !”

June sentit une pression s’exercer sur sa main lorsqu’elle arriva à peine à entrer enfin dans sa chambre. Elle se retourna donc vers Amarillys assez curieuse et baissa les yeux pour la regarder. Celle-ci, ne savant pas pourquoi semblait assez hésitante. La fille de juin ne comprenait pas pourquoi, la plus jeune toute émoustillée n’arrivait pas à parler, à expliquer ce qu’elle voulait. La blanche leva un sourcil et plissa légèrement les yeux avant de la voir se tourner sur elle même de manière étrange en reculant. Qu’est ce qu’elle faisait ?! Elle ne comprenait pas tellement pourquoi elle agissait comme tel. June semblait un peu hésitante sur ce qu’elle devait faire… Elle était perdue ? La brune sortit une montre à gousset de sa poche pour observer l’heure. C’était un objet assez rare pour une jeune demoiselle de cet âge. Puis elle se retourna vers June avec un air doux et enfantin.

“Pars pas ! Enfin, je veux dire… tu veux pas rester avec moi encore un peu ? Tu vois, fin...Voilà !”

Elle prit les mains de June, ne cessant pas de la fixer comme pour l’empêcher de fuir. La blanche avala alors sa salive et trouva ce comportement assez mignon sur le coup.

“Bon, c’est d’accord… Mais ne restons pas là !”

Ses mains appuyèrent légèrement le contact dans les siennes puis la blanche l'entraîna dans sa chambre puis referma directement la porte. June s’approcha de sa proie, et comme une féline bondit sur Amaryllis pour la faire tomber sur son lit. Elle attrapa ensuite ses deux poignets fins d’une main, et les bloqua contre les draps. La brune était coincée entre les mains de June qui se mit avec sa main libre à se glisser sous le haut de la demoiselle pour titiller la peau de son ventre.

“Alors on voulait pas que je parte hein ?!”

Elle agissait comme une grande soeur sur le coup, chatouillant doucement la peau chaude de la demoiselle qui se tortillait sous les gestes appuyés. La blanche avait le sourire aux lèvres de par sa situation de dominatrice, et s’arrêta quelque chose pour qu’elle puisse reprendre son souffle… Puis elle recommença, l’air un peu sadique. June aimait jouer, elle aimait le contact et adorait faire des chatouilles.

La blanche se plaisait, bien, et à quatre pattes regarda le visage en arrêtant peu fixa le visage de la demoiselle en la fixant de manière prolongée. Elle se mit à sourire et puis déposa de manière pulsionnelle un bisou contre la partie frontale de la jeune fille. Puis elle se rendit compte juste après de ce qu’elle venait de faire et se laissa tomber sur le côté assez gênée. Elle montra le dos à Amaryllis et resta assez silencieuse sur le coup, ne sachant pas comme la plus jeune allait réagir. June allait devoir se retenir, du moins c’est ce qu’elle se disait…


Mais qu’est ce que je fiche moi ?! C’est pas le moment de tenter de me rapprocher d’une jeunette de cette manière… Enfin, je ne peux pas me permettre de déjà faire ça. Il faut que je me ressaisisse. Seulement, cela fait tellement longtemps que ne je ne me sens pas à l’aise… Oh, et puis au pire, tant pis, ce qui est fait est fait. Voyons sa réaction, et puis la prochaine fois, je me tiendrai correctement.


DEV NERD GIRL


_________________
#669966
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 142
Inscription : 21/12/2015
Ven 12 Fév - 20:18



Amarillys & June


Can you see this ? The stars are shining




Après un temps d’attente qui semblait interminable, la blanche lui répondit finalement. En entendant la réponse, Amarillys n’eut crus pas ses oreilles. Son visage s’illumina, folle de joie. Une joie qu’elle n’eut pas l’occasion de manifester puisque juste après la main de June l’entraîna à l’intérieur de sa chambre. La brune voulut contester, en disant qu’elle n’avait peut-être pas le droit d’être ici mais elle n’eut pas son mot à dire. June avait dans la foulée fermé la porte de la chambre avant de bondir sur la petite qui atterrit sur le lit, l’autre au dessus d’elle. Amarillys cligna des yeux un peu amusée de la situation, sans comprendre vraiment ce qu’il se passait. Jusqu’à ce que la blanche lui attrape les poignets d’une main avant de passer sa main sous son pull. Là, ce n’était plus un regard amusé que portait la brune mais un regard absolument gêné. Gêne qui ne dura pas longtemps d’ailleurs puisque son amie commença à lui chatouiller le ventre.

Alors on voulait pas que je parte hein ?!

La gamine était quelqu’un de très, très, très chatouilleuse. Au contact de la main de June, elle se tortilla dans tout les sens. Mais June la tenait fermement de son autre main et Amarillys était dans l’incapacité la plus totale de s'échapper. Elle gigotait sur le lit, June au dessus d’elle, entre deux éclats de rire. Finalement la blanche s’arrêta et la brune reprit son souffle, soulagée. Mais cela ne dura pas longtemps et l’autre revient à la charge, le regard malicieux en la chatouillant de plus belle.

Hahaha-arrête !

Amarillys avait du mal à parler correctement et riait de plus belle tout en suppliant June de s’arrêter. Demander à quelqu’un d’arrêter de vous chatouiller ne sert souvent à rien, au contraire, ça donne encore plus à l’autre l’envie de continuer. Mais là comme par miracle, la blanche sourit avant de s’arrêter doucement. Amarillys se dit qu'elle avait peut-être le super-pouvoir de se faire obéir par les autres mais oublia vite cette idée vus que ça n'avait jamais marché auparavant.
Elle était exténuée et s'apprêtait à rétorquer que c’était de la triche de la chatouiller ainsi sans prévenir, mais elle n’en eu pas le temps. June venait de lui déposer un bisous sur le front. Puis, comme si elle le regrettait, elle se laissa tomber à côté d’Amarillys et lui tourna le dos.

La gamine elle venait juste de reprendre ses esprits, avait du mal à réaliser ce qui venait de se passer. Elle se releva et assise sur le lit devient écarlate. Son coeur battait à la chamade et sa tête était absolument toute rouge. Mon dieu, pourquoi est-ce qu’elle agissait ainsi quand cette fille lui témoignait un peu d’affection ? Normalement ce n’était pas quelque chose qui la gênait plus que ça, au contraire ! C’était plutôt elle qui gênait et perturbait  les autres à cause de sa spontanéité.
Amarillys secoua la tête pour reprendre ses esprits et regarda June, toujours de dos. La jeune femme était silencieuse et n’avait pas bouger depuis tout à l’heure. La pauvre, elle devait sûrement se sentir aussi gênée qu’Amarillys vus ce qu’il s’était passé. Cette dernière se gratta les cheveux et réfléchit. Elle réfléchit beaucoup (disons environ cinq secondes) avant hausser les épaules. Pourquoi se prendre la tête ? De toute façon ce n’était pas si grave ! Il n’y avait pas à s’en faire et June n’avait pas besoin de se cacher ou de lui tourner le dos. D’accord, quand la fille aux cheveux blancs agissait ainsi avec elle, elle était perturbée. D’accord, ça ne lui était jamais arrivé avant. D’accord June avait un super beau visage et des super beaux cheveux. D’accord, elle….Attendez une minute. Qu’est-ce qu’elle venait de penser ? Mon dieu, mais c’était quoi ce sentiment étrange ? Pourquoi est-ce qu’elle avait le coeur qui battait à la chamade et une boule dans le ventre ? C’était pas normal, c’était perturbant…

Amarillys souffla un coup et regarda June à nouveau, toujours de dos.  Ce silence était stressant, au moins autant que ce qu’il se passait dans sa tête à cet instant. De toute façon, elles n’allaient pas rester comme ça éternellement, il faudra bien faire quelque chose à un moment donné. Elle ne réfléchit pas (comme d’habitude) et enlaça June tendrement avant d’enfouir son visage dans son dos, sans un mot. La brune se sentait bien là, contre elle. Elle n’avait pas envie de la lâcher ni de bouger. Elle voulait juste profiter de l’instant.




_________________



"Si du moins vous étiez une bête parfaite,
mais pour être une bête il faut l’innocence."

#993366
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Inscription : 02/02/2016
Ven 12 Fév - 21:30

Can you see this ? The stars are shining

Amarillys et June

Depuis Alice, j’arrive plus à me gérer, à me donner un cadre. Je drague par peur de la solitude sans m’attacher. C’est sale, c’est glauque et j’en passe. Je ne t’ai pas dirigé Alice, ton prénom est encore coincé au fond de ma gorge. Je m’amuse à séduire les autres sans savoir ce que je veux vraiment. Je profite de ma jeunesse, mais je me fortifie des faiblesses. Dans ma tête vit un vrai tourment, j’ai peur… J’ai peur de devoir encore m’attacher, de me mettre des menottes aux poignets pour une personne qui m’oubliera. Je ne sais pas si je me sens prête et même ce que je dois faire. L’amour est un sentiment tellement blessant et compliqué que je n’arrive pas à me laisser aller sous son rythme.
Je ne veux pas blesser cette jeune fille, alors il faut que je fasse quelque chose, quelque chose de bon. Je vais faire attention à elle, la protéger, la garder innocente à mes côtés, sans pour autant être tenter. Du moins, si j’y arrive…

I'm wasting my young years
It doesn't matter
I'm chasing old ideas
It doesn't matter


Ce silence semblait assez stressant… Mais la blanche sentit les petites mains parcourir son corps et sentit se déposer la tête d’Amarillys dans son dos. Elle émit alors un soupir de soulagement et se retourna alors vers elle en posant son menton sur le sommet de son crâne d’un air assez protecteur et gentillet. Les mains de June vinrent se poser contre le dos de la demoiselle et d’une main, elle caressa la colonne vertébrale de celle-ci du bout des doigts. Elle se sentait coupable, même si c’était peu de chose. Il fallait ne pas sombrer dans la démence par un manque d’affection et se laisser emporter par quelque chose de si blessant et d’à la fois si fou.

“Amarillys… Excuse moi. Tu sais des fois, les gens ne savent pas ce qu’ils font… Mais il ne faut pas leur en vouloir, ni faire attention. Il suffit de fermer les yeux, et de ne plus y penser, de faire comme si de rien était, jusqu’à ce qu’ils te montrent la vérité et s’ouvrent. Tu sais, le pourquoi du comment ? On ne choisit pas toujours ce qu’on fait, on agit bêtement, puis on regrette. On apprend ainsi et on s’endurcit pour devenir meilleur. Enfin je crois…”

Ses mains remontèrent jusqu’en haut de son dos, puis se retirèrent. La blanche souriant, elle se mit alors à retirer ses mains et s’allongea dos contre le lit en train de regarder le haut de la mezzanine du dessus.

“Je crois, qu’il va falloir bientôt aller manger…”


DEV NERD GIRL


_________________
#669966
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 142
Inscription : 21/12/2015
Ven 12 Fév - 22:41



Amarillys & June


Can you see this ? The stars are shining




Un soupir de soulagement se fit entendre et la fille se retourna et posa son menton sur le dessus du crâne de la plus jeune. Dans le plus grand calme, elle passa ses mains dans son dos et lui caressa doucement la colonne vertébrale. Amarillys sourit un peu, c’était agréable et surtout rassurant. Elle se sentait bien dans ses bras, comme si elle était protéger du monde extérieur et de toutes les choses négatives qui pourrait lui arriver. Elle se serait bien endormie comme ça d’ailleurs, mais son ventre commença à lui rapeller que ce n’était pas l’heure de dormir mais de manger.

Amarillys… Excuse moi. Tu sais des fois, les gens ne savent pas ce qu’ils font… Mais il ne faut pas leur en vouloir, ni faire attention. Il suffit de fermer les yeux, et de ne plus y penser, de faire comme si de rien était, jusqu’à ce qu’ils te montrent la vérité et s’ouvrent. Tu sais, le pourquoi du comment ? On ne choisit pas toujours ce qu’on fait, on agit bêtement, puis on regrette. On apprend ainsi et on s’endurcit pour devenir meilleur. Enfin je crois…

Pourquoi est-ce qu’elle s’excusait ? Elle n’avait rien fait de mal. Pourtant June parlait d’une voix un peu hésitante qu’Amarillys perçue comme mélancolique. Cette dernière ne comprenait pas exactement tout ce que June voulait dire, mais elle avait saisit l’essentiel. En tout cas elle restait persuadée que la blanche se prenait la tête pour rien. Si à travers son discours elle parlait d’elle et de ce qu’elle avait fait tout à l’heure, elle n’avait vraiment pas à s’en faire. La brune ne lui en voulait absolument pas, et Amarillys ne voulait pas fermer les yeux et faire comme s’il ne s’était rien passé. Ca sert à rien de fuir la réalité, et les souvenirs sont précieux, c’est eux qui alimentent les rêves. Enfin, c’était mignon et cela fit sourire la petite. June était quelqu’un de bien.

Celle-ci lâcha d’ailleurs son étreinte et se releva pour s’adosser au mur. Elle regardait le lit en haut, un peu pensive. C’est vrai qu’elle était jolie, elle avait des long cheveux blancs, l’inverse d’Amarillys qui eux étaient noirs. Autre différence, ceux de June semblaient beaucoup mieux coiffés que ceux de la fillette qui ressemblait plus à...à rien en fait. Celle-ci ne s’était jamais vraiment souciée des apparences extérieurs, mais là elle avait quand même un peu honte à côté de la blanche. Elle commença à se recoiffer rapidement, enfin plutôt à ranger les quelques mèches qu’elles avaient devant les yeux avant de relativiser. Elle sortait d’une séance de chatouilles intensives et d’un câlin, évidemment que son brushing n’égalait pas celui d’une star de cinéma. Bah, ce n’était pas important de toute façon.

Je crois, qu’il va falloir bientôt aller manger…

La voix de June la ramena à la réalité. Elle considéra son amie longuement et arriva à la conclusion que celle-ci se prenait vraiment trop la tête. Elle se rapprocha d’elle pour s’adosser à ses côtés et lui tapota gentilement le sommet du crâne.

T’es gentille, June !

Elle l’avait dit spontanément sans trop réfléchir, avec un grand sourire innocent. La brune enchaîna alors pour développer un petit peu sa penser.

T’inquiète pas hein, ne t’excuse pas, t’as pas besoin ! Et puis t’es déjà quelqu’un de meilleur ! Enfin non du coup, ça veut rien dire. Mais t’as compris !

Les mots s’entremêlaient dans ses pensées et elle avait du mal à expliquer ce qu’elle voulait dire. Finalement c’était peut-être à elle de pas trop se prendre la tete. La fin de sa phrase s’accompagna d’un éclat de rire léger, puis elle posa la tête contre son épaule et ferma les yeux pour profiter un peu du moment.
Amarillys était bien avec June, c’était différent de tout ce qu’elle avait pu vivre auparavant et même si c’était un peu bizarre et que ça pouvait faire peur (on a toujours un peu peur de l’inconnue), elle ne voulait pas que ça cesse.

Le gargouillement de son petit ventre la ramena une nouvelle fois à la réalité, et la brune ria de nouveau. Elle se releva gaiement du lit avant de se diriger vers la porte. Puis elle eut une idée et se retourna avec un grand sourire. Amarillys tendit la main en direction de June, l’invitant à la saisir une nouvelle fois.

Allons manger !




_________________



"Si du moins vous étiez une bête parfaite,
mais pour être une bête il faut l’innocence."

#993366
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Inscription : 02/02/2016
Sam 13 Fév - 14:50

Can you see this ? The stars are shining

Amarillys et June

June était capable de laisser totalement écrasée par une personne si elle l’appréciait un tant soit peu. Quand au gens qu’elle n’aimait pas, elle n’était pas arrogante, elle tentait d’être juste, bien qu’un égoïste important pouvait surgir. Ce n’était ni une bonne personne, ni une mauvaise. Son être était juste une confrontation du bien et du mal. D’un côté, il y avait la culpabilité, l’empathie, et l’amour des autres, tandis que de l’autre se cachait une certaine fierté, son égoïsme, et un manque de confiance en soi. Personne n’est blanc, et personne n’est noir. Et si on devrait définir une teinte de gris, se serait un gris foncé, mais pas charbon. Un gris triste, que l’on voit dans les vielles photos d’époques lorsqu’on regarde les personnes que l’on a perdu après que la faucheuse soit venue. Un gris remplit de regret, cachant ses erreurs du passé, cherchant la liberté de son être. Des fois elle pensait même à la mort, mais au fond cela ne résout rien. L’esprit de June est bordel ambulant qu’elle traîne avec un air neutre, triste ou jovial, comme des masques pour cacher ses traits compliqués.

June regardait la demoiselle qui approcha sa main de sa tête pour venir tappoter doucement dessus. C’était étrange… D’habitude c’était aux animaux de compagnie qu’on faisait ça. Elle ne comprit pas tellement la raison de son geste et leva un premier sourcil. Cette petite était parfois étrange, mais bon, cela restait tout de même assez mignon en soit.

“T’es gentille, June !”

Heureusement qu’elle était gentille ! June n’avait rien fais de mal. La fille de juin était juste un être perturbé par ses propres envies, et son indécision. Ne comprenant pas pourquoi elle lui disait ça, elle leva un second sourcil et plissa les yeux de façon à faire une expression faciale assez étrange. C’était sa façon à elle de s’exprimer quand elle ne trouvait pas les mots.

“T’inquiète pas hein, ne t’excuse pas, t’as pas besoin ! Et puis t’es déjà quelqu’un de meilleur ! Enfin non du coup, ça veut rien dire. Mais t’as compris !”


Whaaaat ?

June ne comprenait pas ou elle voulait en venir. Elle tirait toujours une tronche étrange, la tête légèrement penchée vers l’arrière. En quoi pouvait-elle déjà quelqu’un de meilleur alors qu’elle ne la connaissait pas ?... Il ne fallait pas faire confiance aux inconnus. Dans cette situation un pervers aurait déjà été capable de la violer… Heureusement que la blanche n’était pas de se genre là et qu’elle avait un minimum de respect pour autrui. De plus, sexuellement, faire l’amour à quelqu’un d’aussi enfantin devrait être étrange. Est ce que cette petite savait que c’était l’amour ? A son âge, June l’avait déjà fais, mais ce n’est pas une référence dans quoi se soit.

La jeunette vint alors poser sa tête contre l’épaule de l'aînée qui reprit son visage neutre et calme. Elle ferma ses yeux et resta blottit contre June qui n’osait plus vraiment bouger. Elle dégageait sa chaleur corporelle contre l’ancienne habitante de Londres.  L’affection est une chose qui avait beaucoup manquer à June durant son enfance. A l’époque, c’était surtout Alice qui lui en apportait, tandis que ses parents étaient durs et froids. Mais depuis qu’elle l’avait quittée, c’était différent, elle sentait vraiment le manque creuser son coeur et il fallait se battre pour résister. Bien qu’elle se laisser parfois avoir par la soif qui la rongeait.

Sinon, en soit, June aimait bien Amarillys, mais elle la considérait comme une petite fille innocente et douce, enfantine et fragile. C’était un peu tue l’amour, elle avait un peu l’impression de jouer les grandes soeur, bien que cela soit différent, vu qu’il y avait quelque chose de plus fort. A moins que ça soit la fraternité, mais la blanche ne savait pas ce que cela représentait, elle n’avait jamais eu de frère ni de soeur à ses côtés. Juste un cousin qui lui ressemblait énormément. Il s’appelait Eden, avait les cheveux blancs argentés, et des yeux turquoises explosifs… A croire des fois qu’ils étaient frères et soeur, mais ce n’était point le cas.

Un bruit de baleine mort se fit entendre… June fit de grand yeux étonnés et regarda la brune en reculant son visage. C’était juste son ventre qui faisait un caprice parce qu’il avait faim. La petite se mit à rire et se releva, puis se retourna en tendant la main à la senior qui l’a prit et se releva. L’aînée n’avait pas tellement faim mais il fallait bien manger.

“Allons manger !”


“D’accord.” Souligna t-elle en souriant. Elle sortit de la pièce en tirant la jeunette avec elle et referma la porte en direction du réfectoire qui se trouvait bien plus bas.
>DEV NERD GIRL


_________________
#669966
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 142
Inscription : 21/12/2015
Sam 13 Fév - 20:41



Amarillys & June


Can you see this ? The stars are shining




Sans plus attendre Amarillys sortie de la pièce accompagnée de June. Main dans la sienne, elle continuait de marcher en direction du réfectoire, plus guidée par la faim qu’autre chose. Elles marchèrent ainsi dans le couloir vide pendant un petit moment. La brune regardait par les fenêtres le ciel étoilé qui était toujours aussi beau. Sans s’en rendre compte, elle commença à chanter.

"Cause you're a sky
Cause you're a sky full of stars
I'm gonna give you my heart
Cause you're a sky
Cause you're a sky full of stars
Cause you light up the path...
"


Amarillys ne se souvenait pas de quelle chanson il s’agissait, ni s’il s’agissait d’une chanson d’ailleurs. Elle connaissait juste les paroles et elles étaient sorties naturellement. Ce genre de choses lui arrivait souvent. La petite avait bonne mémoire et était capable de ressortir des choses qu’elle avait entendu plus tôt, des années auparavant. Mais c’était aussi très aléatoires puisqu’elle s’en souvenait n’importe quand, et les oubliait de nouveaux n’importe quand.
En se rendant compte qu’elle venait de chanter à voix haute devant June, elle devient un peu rouge et s’excusa platement. Son état de gêne ne dura pas très longtemps puisque juste après, elle retomba dans ses rêves. Elle lâcha la main de son aînée avant de fredonner une mélodie de nouveau et tourna sur elle même, comme si elle dansait. Elle s’arrêta au bout de quelques pas et se tourna vers June.

Tu aimes quoi comme type de musique ? D’ailleurs ! Tu as dit que tu venais de Londres, c’est comment là bas ? Je viens d’Angleterre aussi, mais plus au Nord. Enfin je l’ai peut-être déjà dit ! Oh, est-ce que toi aussi tu penses qu’un mouton ressemble à un nuage ? Et…


Amarillys continuait de parler et de poser trente six milles questions tout en se dirigeant vers le réfectoire. Elle reprit June par la main et les deux filles continuèrent de marcher dans les couloirs. Cela dura quelques minutes, jusqu’à ce que la brune se fige devant le regard interrogateur de la blanche. Lentement, la petite se retourna vers l’autre et afficha une tête triste et des grands yeux écarquillés.

Euh...on est où ?

La réponse à la question était pourtant évidente: les deux filles étaient vraisemblablement dans un couloir. Le seul problème était qu’Amarillys n’était jamais passé par là et ne savait absolument pas où elles étaient par rapport au réfectoire ni comment faire pour le rejoindre. Elle ne savait même plus si elles avaient tournées à droite où à gauche pour arriver ici. En parlant et en chantant, la brune n’avait pas fait attention au chemin qu’elle avait empreinter. C’était vraiment pas de chance, surtout qu’elle commençait à avoir vraiment faim. Elle leva alors les bras en tournant autour d’elle, énervée. Puis elle posa ses mains sur sa tête en se demandant vraiment comment elle avait pu faire pour se perdre.

Je...Je suis désolée, je crois que me suis perdue…


Puis Amarillys baissa la tête, un peu honteuse.




_________________



"Si du moins vous étiez une bête parfaite,
mais pour être une bête il faut l’innocence."

#993366
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Inscription : 02/02/2016
Sam 13 Fév - 22:24

Can you see this ? The stars are shining

Amarillys et June


"Cause you're a sky
Cause you're a sky full of stars
I'm gonna give you my heart
Cause you're a sky
Cause you're a sky full of stars
Cause you light up the path..."


Tiens, elle chantait du coldplay. June la regarda, elle était mignonne et semblait s’ambiancer toute seule. La blanche aimait bien la musique et la petite voix d’Amarillys était plutôt douce. Elle se mit à fermer les yeux amusée. Elle aimait bien de groupe de toute façon. La petite lâcha la main de June qui la regarda étonnée, le visage rougit de honte. Alors que ce n’était pas grave de chanter devant quelqu’un, il n’y a pas de quoi s’excuser voyons… Puis directement, elle se remit à chanter de nouveau, la gêne était lunatique chez elle ? C’était amusant… Puis elle tourna sur elle même, comme pour danser. Elle fit quelque pas de danse, puis se mit devant la blanche qui ne la quittait pas des yeux.

“Tu aimes quoi comme type de musique ? D’ailleurs ! Tu as dit que tu venais de Londres, c’est comment là bas ? Je viens d’Angleterre aussi, mais plus au Nord. Enfin je l’ai peut-être déjà dit ! Oh, est-ce que toi aussi tu penses qu’un mouton ressemble à un nuage ? Et…”


Sa main retrouva celle de June rapidement alors qu’elles continuèrent de marcher dans la longévité des couloirs. Mais au bout d’un moment, l’air un peu paniquée, Elle reprit June par la main et les deux filles continuèrent de marcher dans les couloirs. Cela dura quelques minutes, jusqu’à ce que la brune se fige devant le regard interrogateur de la blanche. Lentement, la petite se retourna vers l’autre et afficha une tête triste et des grands yeux écarquillés.

“Euh...on est où ?”
Elles étaient à l’étage, il suffisait juste de trouver un escalier pour descendre plus bas. La plus âgée ne s’inquiétait pas du tout. Elle était même du genre assez débrouillarde et puis

“Je...Je suis désolée, je crois que me suis perdue…”

Puis Amarillys baissa la tête, un peu honteuse. June s’approcha d’elle et la serra contre elle pour la rassurer paisiblement. Elle ne voulait pas que la plus jeune demoiselle se sente mal. Elle la berça presque contre elle et chuchota.

“Hey… T’excuses pas… Je vais nous guider, ne t’en fais pas…”
June baissa alors les yeux et passa une main dans la chevelure de la brune pour la rassurer.

“J’écoute un peu de tout. Je suis une personne très ouverte musicalement en fait. Londres… C’est grand, il y a beaucoup de touristes, d’animations, les gens sont beaux et accueuillants. Et puis, on mange plutôt bien à Londres, même si c’est la capitale et que c’est cher. Cependant, il y a de nombreux lieux super sympa, et puis beaucoup d’espaces verts dans la ville pour s’y balader. Niveau architecture, ça reste pas mal aussi, j’trouve ça joli le centre ville. Il me semble que tu me l’as dis, mais je ne suis pas sûre non plus !... C’est quoi cette question ? Hahaha… En soit, le corps poilu du mouton ressemble un peu à un nuage, mais pas totalement… Tout dépend de si on rajoute la tête, les pâtes, mais aussi la queue…”

La blanche mena la danse et prit la plus jeune avec elle la guida alors jusqu’à un escalier qui se trouvait plus loin après un angle caché dans le couloir. Puis elle descendit avec la plus jeune doucement les escaliers en répondant à ses questions jusqu’à arriver au réfectoire pour aller manger.>DEV NERD GIRL


_________________
#669966
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 142
Inscription : 21/12/2015
Sam 13 Fév - 23:16



Amarillys & June


Can you see this ? The stars are shining




L’étreinte et la caresse de June rassura Amarillys. Cette dernière lui murmura qu’il ne fallait pas s’en faire et qu’elle allait les guider jusqu’au réfectoire. La petite fut soulagé et se laissa guider. Pendant la suite de leur voyage, June répondit à toutes ses questions, avec patience et douceur.

J’écoute un peu de tout. Je suis une personne très ouverte musicalement en fait. Londres… C’est grand, il y a beaucoup de touristes, d’animations, les gens sont beaux et accueuillants. Et puis, on mange plutôt bien à Londres, même si c’est la capitale et que c’est cher. Cependant, il y a de nombreux lieux super sympa, et puis beaucoup d’espaces verts dans la ville pour s’y balader. Niveau architecture, ça reste pas mal aussi, j’trouve ça joli le centre ville. Il me semble que tu me l’as dis, mais je ne suis pas sûre non plus !... C’est quoi cette question ? Hahaha… En soit, le corps poilu du mouton ressemble un peu à un nuage, mais pas totalement… Tout dépend de si on rajoute la tête, les pâtes, mais aussi la queue…

Tant mieux si June était une personne très ouverte musicalement. Amarillys aussi, elle pouvait écouter tout et n’importe quoi. Ses yeux pétillèrent dès qu’elle entendit les mots “on mange plutôt bien”. Il fallait absolument qu’elle aille à Londres. En plus la description de la blanche faisait rêver. Le nombre d’après-midi qu’elle pourrait y passer à observer les gens et le paysage ! Et puis elle relativisa en se disant qu’à Tevara, elle était bien aussi. Il y avait plein de lieux différents à explorer et plein de gens sympatiques. Bon la nourriture ce n’était pas encore ça, du moins celle de la cantine. Elle n’était jamais allé manger ailleurs.
Et puis arriva le passage du mouton. Là Amarillys pris un air grave et parla le plus sérieusement possible. Parce que ça avait vraiment beaucoup d’importance. On ne devait pas confondre mouton et nuage, ce sont des espèces très différentes.

Tu peux rajouter une tête, des pâtes et une queue à ton nuage, il restera toujours un nuage. Bon ce sera un nuage un peu étrange mais c’est son droit. Mais tu vois, un nuage ça n’a rien à voir avec un mouton. Un mouton c’est fragile, il faut le protéger, en prendre soin, l'allonger quand il est malade et lui parler pour l’endormir. Un nuage ça vole dans le ciel, mais ce n’est pas assez proche des étoiles. Un nuage c’est libre aussi, un peu vaporeux et presque inexistant. Moi je veux pas d’un mouton inexistant.

Comment on pouvait en prendre soin si votre mouton était tout vaporeux ? C’est trop compliqué. En plus, aussi fort qu’on le voulait, on ne pouvait pas posséder de nuage. Premièrement parce qu’un nuage est libre, deuxièmement parce qu’on ne sera jamais utile au nuage. Alors qu’un mouton, ça à besoin de vous. Vous êtes utiles au mouton, vous en êtes responsable. Et puis, vous en avez besoin aussi au fond de vous.
Bon, ce n’était pas le moment de déblatérer sur le rapport mouton/nuage. Ca devait sûrement ennuyer June et elle n’avait pas envie de lui infliger cela. C’était souvent le problème avec Amarillys, quand un sujet l’intéressait elle pouvait en parler pendant des heures et des heures. Et souvent ces sujets étaient un peu particulier. Quand elle était petite et qu'elle racontait plein d'histoire du genre, la plupart des gens lui rétorquait que ce n'était que des divagations, et que ça n'avait pas de sens. Les grandes personnes étaient comme ça, pour elles rien n'est plus important que l'argent, l'actualité, la politique. Amarillys pensait que c'était mieux de vivre dans un monde de divagation qu'avec des gens comme ça. Elle avait un peu peur que June ne la comprenne pas, ou qu'elle la trouve bizarre. Un nouveau gargouillement de ventre l’arrêta dans son discours, et elle aperçut avec soulagement la porte du réfectoire. Toute joyeuse, elle s’exclama:

Youpi ! On est arrivé !

La brunette lâcha la main de son aînée et fila vers la porte en courant. Elle la poussa pour l’ouvrir et invita June à entrer, avant de la suivre pour s’installer et manger.



_________________



"Si du moins vous étiez une bête parfaite,
mais pour être une bête il faut l’innocence."

#993366
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Inscription : 02/02/2016
Sam 13 Fév - 23:49

Can you see this ? The stars are shining

Amarillys et June

“Tu peux rajouter une tête, des pâtes et une queue à ton nuage, il restera toujours un nuage. Bon ce sera un nuage un peu étrange mais c’est son droit. Mais tu vois, un nuage ça n’a rien à voir avec un mouton. Un mouton c’est fragile, il faut le protéger, en prendre soin, l'allonger quand il est malade et lui parler pour l’endormir. Un nuage ça vole dans le ciel, mais ce n’est pas assez proche des étoiles. Un nuage c’est libre aussi, un peu vaporeux et presque inexistant. Moi je veux pas d’un mouton inexistant.”

Mais… Elle était bizarre la gamine. June commençait à s’énerver intérieurement. Elle lui avait demandé une question idiote sur la physionomie et parler en suite du rôle des choses. Elle n’était pas clair et commençait à faire valoir sa science qui n’était que purement puérile. La blanche se mit à soupire et leva un sourcil en détournant le regard ailleurs avant d’arriver jusqu’au réfectoire où la petite la laissa en plan pour se remplir l’estomac. L’aînée n’était pas pressée.

“Youpi ! On est arrivé !”


June allait lui dire ce qu’elle pensait pendant le repas. Elle choisit alors son repas. En soit, la senior n’avait pas très faim. Elle arriva devant les plats elle prit juste un bol contenant une soupe asiatique dont elle avait oublié le nom. Puis elle alla installer sans regarder Amarillys sur une table non loins des fenêtres. Dès qu’elle vit arriver Amarillys elle la fusilla du regard en plissant les yeux et lui balança clairement.

“Tu sais, pour ton histoire de mouton… Tu es une idiote, tu me poses une question sur les ressemblances. Mais j’ai cru que tu parlais des ressemblances physiques, pas des ressemblances morales ou de rôles. Sinon je t’aurai répondu autrement, en tout cas. Bien sûr qu’un mouton et un nuage c’est deux choses différentes, mais c’était pas la question que tu m’as posée. Tu m’as demandée si ça se ressemblait, et dans le cadre des choses visuelles, oui. Tandis que pour les choses un tant soit peu concrète et réelles oui ce sont deux éléments différents. Le nuage est un élément constitué d’eau et de poussières tandis que le mouton est un mammifère. Donc si tu veux vraiment poser une question à quelqu’un soit plus pré-ci-se.”


DEV NERD GIRL


_________________
#669966
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 142
Inscription : 21/12/2015
Dim 14 Fév - 13:25



Amarillys & June


Can you see this ? The stars are shining




La petite partie chercher son plateau repas puis rejoignit June qui était assise à une table près de la fenêtre. Elle s’installa en face d’elle et entama son dîner. A peine eut-elle le temps de commencer son plat qu’elle se prit la remarque de son aînée de plein fouet.

Tu sais, pour ton histoire de mouton… Tu es une idiote, tu me poses une question sur les ressemblances. Mais j’ai cru que tu parlais des ressemblances physiques, pas des ressemblances morales ou de rôles. Sinon je t’aurai répondu autrement, en tout cas. Bien sûr qu’un mouton et un nuage c’est deux choses différentes, mais c’était pas la question que tu m’as posée. Tu m’as demandée si ça se ressemblait, et dans le cadre des choses visuelles, oui. Tandis que pour les choses un tant soit peu concrète et réelles oui ce sont deux éléments différents. Le nuage est un élément constitué d’eau et de poussières tandis que le mouton est un mammifère. Donc si tu veux vraiment poser une question à quelqu’un soit plus pré-ci-se.


En temps normal Amarillys aurait répliquer, démontrer par a+b qu’elle avait raison. Après tout elle y tenait à son mouton. Elle lui aurait expliquer sa vision des choses avec un grand sourire. Mais là elle n’en avait pas envie, à vrai dire les mots de June l’avait un peu vexée. D’habitude, ça lui passait au dessus, les mots et les regards des gens. Elle n’en tenait pas compte et tout allait bien. Elle se disait que ce n’était pas grave s’il ne comprenait pas, s’il ne percevait pas les choses comme elle, que c’était comme ça. Mais là, c’était différent. Elle n’avait pas envie d’énerver June encore plus où de la décevoir. C’était un peu étrange mais Amarillys s’était beaucoup attachée à elle et n’avait pas envie de la perdre. A vrai dire elle l’aimait bien.

Elle se contenta d’un faible sourire et s’excusa doucement avec une tête un peu triste.

Ah. Désolée..


Puis elle releva la tête et sourit. Ça ne servait à rien de se laisser abattre de toute façon.

Je ferai plus attention la prochaine fois, promis !


Sa voix était bourrée de sincérité, même si la gamine était assez insouciante et tête en l’air, si elle décidait de faire des efforts pour quelqu’un, elle le ferait. Après coup la petite recommença à manger, tout en discutant avec June. Lorsqu’elles eut finit de manger, la petite se leva et s’étira longuement. Pfiouh, ça faisait du bien de se remplir le ventre ! Elle bailla, un peu fatiguée. Sa montre à gousset indiquait qu’il était 19 heures passées. C’était l’heure de rentrer au dortoirs et de faire ses devoirs (qu’elle ne ferait sans doute pas car la brune avait le mauvais réflexes d’oublier de les noter dans son agenda. Agenda sûrement perdu au fin fond de son sac ou de sa chambre d’ailleurs) avant d’aller se coucher. Soirée habituelle à l’école en somme. Amarillys regarda June puis lui proposa de rentrer aux dortoirs avec elle, en espérant cette fois qu’elles ne se perdraient pas.

On rentre ?





_________________



"Si du moins vous étiez une bête parfaite,
mais pour être une bête il faut l’innocence."

#993366
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Inscription : 02/02/2016
Dim 14 Fév - 15:43

Can you see this ? The stars are shining

Amarillys et June

L
a jeunette venait d’être mise à l’aise par la blanche qui ressentit un peu la tristesse ou le malaise qu’elle avait installer et se sentit assez coupable de lui avoir dit ça aussi froidement. Des fois, elle agissait bien de manière pulsionnelle et semblait partir au quart de tour pour tout et n’importe quoi sans vraiment faire attention aux autres, ces émotions prenant le dessus sur le reste.

“Ah. Désolée..”


Il ne fallait pas qu’elle s’excuse.. .Enfin si, mais pas qu’elle le prenne très sérieusement non plus. Ce n’était pas la fin du monde. June la regardait en redressant ses sourcils vers le haut de manière inquiète. Mais quand elle remarqua que la plus jeune releva la tête et se mit à sourire, elle se sentit un peu rassurée et un peu moins contrariée se remit à manger. Elle n’aimait pas voir les autres ses sentir mal pour une quelconque raison, surtout si c’était un peu de sa faute.

“Je ferai plus attention la prochaine fois, promis !”

L’aînée se mit alors à sourire. Elle trouvait plutôt Amarillys sincère et juste dans ce qu’elle disait. C’était assez mignon. June reprit alors son repas. Ses pâtes avaient un goût de poulet, et le bouillon semblait un peu salé. Enfin… Elle n’en savait pas grand chose, elle était nulle en gastronomie. Bien sûr, June finit plus vite de manger vu ce qu’elle prit. Amarillys, elle, avait un appétit de cheval tellement qu’elle mettait de chose dans sa bouche. Tout ça dans un si petit corps ?... C’était étonnant ! La blanche observait son hôte qui se mit à bailler longuement. Déjà fatiguée ? La brune regarda encore sa montre puis déclara.

“On rentre ?”

Il devait être l’heure de faire ses devoirs puis de dormir tranquillement. June n’aimait pas trop être enfermée ainsi le soir. Elle aimerait se balader dans la ville ou même dans la forêt en quête de découverte humaine ou naturelles. Mais non, il fallait faire des exercices, apprendre des leçons ou des choses qui ne serviront sûrement pas…

“D’accord, mais cette fois tu me suis !”

Sans lui demander la permission, elle prit la main de la demoiselle et la guida tranquillement jusqu’à l’étage où se trouvait la classe C. Elle profitait du contact avec elle tout en la regardant d’un regard doux et rassurant.


>DEV NERD GIRL


_________________
#669966
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 142
Inscription : 21/12/2015
Dim 14 Fév - 17:01



Amarillys & June


Can you see this ? The stars are shining




Les deux filles quittèrent le cantine main dans la main et repartirent en direction des dortoirs. Ou peut-être pas d'ailleurs, Amarillys ne regardait pas vraiment où elles allaient et se laisser guider par June. De toute façon elle était trop fatiguée pour réfléchir et avait besoin de digérer un peu pour être totalement opérationnelle. Tout en marchant elle ne pouvait s'empêcher de sourire. Elle était contente pour plusieurs raisons. La première était qu'elle avait bien manger et que donc, son ventre était bien rempli (ce qui faisait toujours du bien), le seconde était que June semblait de plus lui en vouloir à cause de l'histoire des moutons, et la troisième était qu'elle lui tenait la main et était avec elle, tout simplement. C'était décidément une bonne journée.

En repassant devant les salles de cours et notamment la salle de peinture, Amarillys se posa une question des plus importantes ! Elle avait rencontrer June un peu plus tôt dans la journée après les cours, et on était mardi. Mais si elle voulait la recroiser au club, il faudrait savoir à quel moment elles pourraient s'y retrouver non ? La brune n'avait pas tellement envie d'y passer à toutes les heures de la journée pour vérifier si son aînée s'y trouvait. C'était un peu idiot comme démarche. Autant lui demander directement.

"Tu viens quand au club au fait ? Ca serait bien si on pouvait si retrouver !"

Elle nota précieusement la réponse de la blanche dans sa petite tête en se promettant d'aller la retrouver. Après quelques minutes de marche bien agréable, elles arrivèrent toutes les deux devant les dortoirs. Amarillys était en C1 tandis que June était en C2. Leur chemin se séparait donc ici. La brune lui souhaita une bonne nuit et une bonne soirée et fila dans sa chambre.

Elle dormait avec trois autres personnes: Blake, Ichimada et Cataleya. Elle ne connaissait pas trop la dernière mais était très proche de Blake. En rentrant dans la chambre la brune lança un grand "Bonsoir !" sans vraiment se préoccuper de savoir s'il y avait quelqu'un où non, puis fila dans son lit. La petite se glissa sous la couette et se releva pour se mettre assise, de telle sorte d'avoir la couverture en guise de toit. Elle récupéra une lampe torche qu'elle avait trouver dans la pièce sans faire attention à qui elle était et commença à bouquiner dans cette position. Amarillys lisait un conte qu'elle avait emprunté à la bibliothèque la semaine dernière. Il s'agissait du Petit Chaperon Rouge. Elle se plongea dans sa lecture pendant l'heure qui suivait, avant d'éteindre la lumière et de s'endormir.

Du moins, c'était ce qu'elle comptait faire, mais elle fut incapable de trouver le sommeil. Des multitudes de questions plus où moins utiles et intelligentes assaillirent son esprit et l'empêchait de dormir. La petite se tournait dans tout les sens dans son lit, essayant toutes les positions possibles et imaginables, mais rien à faire. Vainque, elle se leva sur la pointe des pieds pour faire bien attention à ne réveiller personne et sortie de la pièce, un paquet de bonbon en main. Une fois dans le couloir Amarillys s'adossa contre le mur et commença à grignoter tout en regardant les étoiles. Amarillys adorait les bonbons, elle adorait tout ce qui était sucre à vrai dire (ce qui n'était pas forcément bon pour sa ligne, mais elle avait la chance de ne pas trop grossir). Le paquet dura un quart d'heure et lorsqu'elle eut manger le dernier, elle se retrouva de nouveau à ne plus savoir quoi faire.

Naturellement la petite se remit à réfléchir. Elle pensa à sa journée, à sa rencontre avec June. June... Elle était très jolie June, avec ses longs cheveux blancs et sa main douce. En reparlant de sa main, c'était un peu étrange de ne pas l'avoir dans la sienne. Surtout après avoir passé la journée main dans la main. Et puis le regard un peu hésitant de la petite passa de la lune jusqu'à la porte de la chambre C2. Elle aimerait bien aller la voir mais avait peur de la déranger, surtout que ce n'était sûrement pas autoriser d'aller dormir chez quelqu'un d'autre.
Après un long et difficile dilemme, elle céda à son envie. En plus elle commençait à avoir froid, toute seule dans le couloir. Elle était habillée de manière un peu légère, a vrai dire elle n'était vêtue que d'une chemise à moitié ouverte et d'une culotte. D'un bond Amarillys se releva et alla doucement frapper à la porte, le cœur battant.



_________________



"Si du moins vous étiez une bête parfaite,
mais pour être une bête il faut l’innocence."

#993366
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Inscription : 02/02/2016
Dim 14 Fév - 19:02

Can you see this ? The stars are shining

Amarillys et June

June se mit à entrer dans sa chambre. Il n’y avait quelle ce soir là… Comme d’habitude en fait. Elle soupira et alla s’installer sur son lit pour retravailler les cours qu’elle avait fait aujourd’hui. Mais elle se perdait rapidement dans ses pensées, il était dur pour la demoiselle de se concentrer longuement sur quelque chose. A côté d’elle se trouvait son téléphone, un lecteur de musique, une console de jeu, des feuilles de papiers, et des tas de chose pour s’occuper. Ce n’était donc pas évident de rester concentrer sur des cours de mathématiques ou d’histoire. Mais il le fallait bien parfois. Ce soir là, elle n’avait pas tellement envie de travailler. Elle était fatiguée d’avoir pratiquer toutes ces activités avec la jeune Amarillys.

June plus tard dans la soirée, commença à se changer. Bien sûr, elle pourrait dormir nue. Et au fond, elle aimerait beaucoup… Mais le fait que quelqu’un puisse rentrer et la voir dans son plus simple appareil la mettrait assez mal à l’aise. Elle choisit donc des choses simples qu’elle pourrait enlever si besoin au court de la nuit, au cas où elle aurait trop chaud. Elle était vêtue d’un tee-shirt simple, mais aussi d’un sort qui lui arrivait juste en dessous des fesses. La blanche était du genre à avoir bien trop chaud la nuit… De ce fait, il lui arrivait souvent de retirer ses vêtements au court de son sommeil tout en restant sous les draps.

Plus tard dans la soirée, elle était en train de lire un livre qu’il fallait étudier en littérature. C’était un livre romantique blasant et pourtant très connu. Roméo et Juliette… Elle entendit alors quelqu’un qui frappa à sa porte. Elle sortit donc de son livre et le déposa, l’air assez curieuse. Qui pouvait venir à cette heure tardive ?... La mine curieuse, elle avança vers la porte d’entrée et l’ouvrit. Puis elle se mit alors à faire de grands yeux et à avoir les joues légèrement rosies. Mais qu’est ce qu’elle faisait dans cette tenue ?! Elle ne put s’empêcher de regarder le corps de la plus jeune qui ne portait pas grand chose pour lutter contre le froid mais aussi le regard vicieux des autres.

“Mais qu’est ce que tu fais ici dans cette tenue ?... Rentre vite tu vas attraper froid dans le couloir, et puis des gens pourraient te voir.”

Elle la tira vite dans sa chambre en détournant le visage pour ne pas vraiment la regarder et commença à refermer sa chemise afin de ne pas voir ses petits arguments. La blanche inquiète la regarda et se pencha vers elle curieuse de sa venue.

“Il ne faut pas rester toute seule dans le couloir comme ça ! Il y a des gens qui pourraient te vouloir du mal tu sais… Pourquoi tu es venue ? Je te manque déjà ? Haha.”
Demanda t-elle sur un ton amusé et joueur. Elle s’assit alors sur son lit en regardant Amarillys encore un peu gênée de cette tenue.


>DEV NERD GIRL


_________________
#669966
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 142
Inscription : 21/12/2015
Dim 14 Fév - 20:02



Amarillys & June


Can you see this ? The stars are shining




Mais qu’est ce que tu fais ici dans cette tenue ?... Rentre vite tu vas attraper froid dans le couloir, et puis des gens pourraient te voir.

A ces mots, son aînée la tira jusque dans sa chambre et lui reboutonna sa chemise. Amarillys n’aimait pas trop lorsque tout ses boutons étaient fermés, elle aimait bien être à l’aise et se sentait un peu trop serré comme ça. Mais bon, si June y tenait… De plus cette tenue semblait la gênée un peu, même si Amarillys ne le remarqua pas. La petite avait l’habitude de se balader de manière assez légère sans vraiment se soucier du regard des autres où de la gêne.


Il ne faut pas rester toute seule dans le couloir comme ça ! Il y a des gens qui pourraient te vouloir du mal tu sais… Pourquoi tu es venue ? Je te manque déjà ? Haha.


Amarillys se dandina, un peu gênée de la déranger à cette heure si de la soirée. En plus, la blanche avait raison: il était tard et elle n’était pas forcément dans une tenue convenable. Elle aurait très bien pu tomber sur quelqu’un de peu fréquentable. En plus elle n’avait rien pour se défendre, à part un paquet de bonbons vide qui ne risquait pas de la sauver d’une situation délicate.

Je n’arrivait pas à dormir… Alors je suis allée dans le couloir mais j’avais froid. Et puis je me suis dit que...fin voilà...tu vois ? Désolée si je te dérange…


D’une petite voix, elle tenta de s’expliquer. Bien évidemment elle ne rebondit pas sur le “Je te manque déjà ?”, trop honteuse. C’était exactement pour cela qu’elle avait décidé d’aller la voir, mais elle n’osait pas lui dire. Elle était déjà assez embarrassée comme cela. En baissa la tête et en croisant ses pieds nu, elle se rendit compte de la tenue qu’elle abordait et tenta une nouvelle explication.

J’aime bien m’habiller comme ça quand je dors c’est plus agréable. Et je ne vais pas attraper froid, il fait chaud sous la couette ! Enfin dans le couloir il n’y a pas de couette c’est vrai…mais on a la vue sur les étoiles ! Ca n’a aucun rapport d’ailleurs. Tiens peut-être que je devrais emmener un matelas dans le couloir pour m’endormir en regardant le ciel… Mais je ne pense pas que ce soit autorisé…


En remarquant que June la fixait toujours, Amarillys s’arrêta de parler. Elle était encore une fois partie trop loin dans son monologue et s’était totalement éloigné du sujet de base. Et puis dormir dans le couloir, qu’elle idée absurde ! Finalement la brunette vient timidement s'asseoir sur le lit de June qu’elle trouva beaucoup plus confortable que le sien (ce qui était faux, les lits sont tous les mêmes). Cela renforça son envie de rester. Elle releva la tête et elle demanda à June doucement, les joues rougit par l'embarra de la demande.

Je peux rester ici un peu ?

La brune n’osait pas trop s'incruster non plus, et si l’autre lui répondait qu’elle ne pouvait pas elle n’en ferait pas tout un plat. C’était normal après tout, peut-être que June voulait être tranquille. Mais d’un autre côté, Amarillys avait très envie de rester avec elle. Bon de toute façon il ne lui restait plus qu’à attendre la réponse de la blanche, qu’elle soit positive ou négative.



_________________



"Si du moins vous étiez une bête parfaite,
mais pour être une bête il faut l’innocence."

#993366
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Inscription : 02/02/2016
Dim 14 Fév - 23:39

Can you see this ? The stars are shining

Amarillys et June



“Je n’arrivait pas à dormir… Alors je suis allée dans le couloir mais j’avais froid. Et puis je me suis dit que...fin voilà...tu vois ? Désolée si je te dérange…”

La petite avait l’air un peu gênée et se mit à se regarder tentant de trouver une explication sur sa tenue, qui n’en étais pas une. Heureusement que la blanche n’était pas du genre à profiter de l’occasion. Elle supposait bien que ce n’était pas une invitation de la part de cette jeune fille enfantine et douce.

“J’aime bien m’habiller comme ça quand je dors c’est plus agréable. Et je ne vais pas attraper froid, il fait chaud sous la couette ! Enfin dans le couloir il n’y a pas de couette c’est vrai…mais on a la vue sur les étoiles ! Ça n’a aucun rapport d’ailleurs. Tiens peut-être que je devrais emmener un matelas dans le couloir pour m’endormir en regardant le ciel… Mais je ne pense pas que ce soit autorisé…”

La brune s’assit alors sur le lit de June qui se mit à rire de la situation. Elle avait l’air d’apprécier son lit. Pourtant, c’était bien tous les mêmes. La petite regarda alors son aînée, le visage rosie de gêne. La blanche trouvait ça plutôt mignon, la demoiselle semblait vraiment vouloir rester avec la senior.

“Je peux rester ici un peu ?”

“Bien sûr que tu peux rester. Tu sais, je ne vais pas te manger ou quoi que se soit. Puis je préfère que tu restes ici que dans le couloir où tu restes à moitié dévêtue devant tout le monde… Il faut que tu fasses attention à ta tenue. S’il y a des gens qui te voit la chemise grande ouverte, et ton jolie corps comme ça, ils peuvent considérer ça comme une invitation, et je comprendrai que pour eux tu sois vraiment… Comment dire sans que ça soit trop osé ? Appétissante. Et ne t’en fais pas, personne ne va te manger hein, hahaha. Enfin, je ne sais pas si tu vois de quoi je parle en fait… Tu sais ce que c’est que faire l’amour Amarillys ?”

June l’avait déjà fais avec Alice et une autre personne. Mais il n’y avait qu’Alice qui avait eu l’autorisation de le faire à June, l’autre fille n’en avait pas eu le droit. La blanche n’aimait pas donner son corps à n’importe qui, bien que flirter ne la dérangeait pas le moins du monde. Pour elle l’intimité entre deux personnes offraient beaucoup de privilèges et apportaient de nouvelles complicités, ainsi que de nouveaux jeux qui pouvaient être fruits d’une meilleure entente. De plus, le plaisir que ces actes apportaient à la demoiselle n’était pas moindre et étaient assez adictif.

La blanche se mit alors à prendre la main d’Amarillys et s’allongea sur son lit tout en amenant la jeune fille vers elle. Non, elle n’allait pas lui faire une démonstration ni quoi que se soit, juste discuter avec elle de choses peut-être inconnues ou parfois ambiguës. Elle regardait la demoiselle puis leva les yeux en l’air en soupirant de manière douce, détendue. L’aînée se sentait bien ici. Elle resta allongée et finit par dire sans pour autant regarder Amarillys directement.

“Tu veux venir avec moi ?...”

DEV NERD GIRL


_________________
#669966
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 142
Inscription : 21/12/2015
Lun 15 Fév - 14:32



Amarillys & June


Can you see this ? The stars are shining


Bien sûr que tu peux rester. Tu sais, je ne vais pas te manger ou quoi que se soit. Puis je préfère que tu restes ici que dans le couloir où tu restes à moitié dévêtue devant tout le monde… Il faut que tu fasses attention à ta tenue. S’il y a des gens qui te voit la chemise grande ouverte, et ton jolie corps comme ça, ils peuvent considérer ça comme une…

Amarillys s’était arrêter au “ton jolie corps”et un grand sourire ornait son visage. June avait dit qu’elle était jolie ! Alors que comparé à la blanche la petite n’était pas si exceptionnelle que cela. En tout cas, elle était folle de joie, si bien qu’elle n’avait pas écouter la suite de sa phrase.

...Et ne t’en fais pas, personne ne va te manger hein, hahaha. Enfin, je ne sais pas si tu vois de quoi je parle en fait… Tu sais ce que c’est que faire l’amour Amarillys ?

Hein quoi ? Oh non, Amarillys ne voulait pas être manger, heureusement que personne n’allait la dévorer. Ce ne devait pas être très pratique pour vivre correctement d’ailleurs. Elle ne savait pas trop pourquoi son aînée lui parlait de cela, jusqu’à ce qu’arrive sa dernière question. Pour être honnête, la petite avait une vaste idée du sujet, mais ne connaissait pas vraiment cela dans les détails. A vrai dire cela ne l’avait jamais vraiment intéressée.

Pendant qu’Amarillys réfléchissait à la question, la blanche lui prit la main et l’allongea sur le lit en la ramenant contre elle. Sa jolie voix ramena la petite à la réalité.

Tu veux venir avec moi ?...

Hein ? Aller où ? Bien sûr qu’elle voulait bien venir avec elle ! La brunette aimait vraiment June et l’accompagnerait partout s’il le fallait. Même si sur le coup, elle ne savait pas vraiment de quoi parlait la blanche. (il faut dire qu’elle n’avait pas tout écouter non plus) Bah, ce n’était pas très grave.

Oui je veux bien !

La petite se blottit alors contre June en la serrant contre elle. Elle était bien là, c’était mieux qu’être toute seule dans le couloir ou dans sa chambre avec les 3 autres qui ronflaient. Elle s’amusait beaucoup plus ici.

Oui je sais. Enfin non pas trop. Disons que je ne l’ai jamais fait donc je peux pas vraiment savoir haha. Je sais juste que souvent, c’est entre deux personnes qui s’aiment beaucoup. Du moins c’est mieux, enfin je suppose. Tout le monde fait ce qu’il veut haha !


Et puis Amarillys releva la tête pour regarder la senior avec des grands yeux doux. Elle avait vraiment un beau visage. Ses yeux vifs était assez hypnotiques, et la petite adorait regarder les gens dans les yeux, s'y perdait facilement. Finalement, elle afficha un grand sourire, heureuse d'être là.





_________________



"Si du moins vous étiez une bête parfaite,
mais pour être une bête il faut l’innocence."

#993366
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Luderik Jenssen ♦ Carve your name into those shining stars
» Dallas' Stars
» Dalas Stars signature
» Dalas Stars Aligment
» Dallas Stars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tevara :: Complexe scolaire :: Deuxième étage-
Sauter vers:


bouton partenariat